Doubs : Avec son édition "Variant", le festival Rencontres & Racines fait son grand retour ce week-end à Audincourt

C’est l’un des tous premiers festivals à revenir sur le devant de la scène en Franche-Comté. Après une année blanche, Rencontres & Racines revient dans une formule inédite et originale pour "redonner le virus de la fête aux gens" selon le directeur.
© PHOTOPQR/L'ALSACE

Le "Variant" arrive à Audincourt, et c’est pour ce week-end. Soyez-rassurés, on ne parle pas là du variant delta du SARS-CoV-2 qui inquiète les autorités sanitaires, mais bien du nom donné à l’édition 2021 du festival Rencontres et Racines.

"On voulait proposer quelque chose" 

L'Affiche de l'édition 2021 de Rencontres et Racines
L'Affiche de l'édition 2021 de Rencontres et Racines © RencontresEtRacines

Malgré les restrictions et la jauge fixée à 5 000 personnes dans les festivals, les organisateurs ont tout fait pour proposer un rendez-vous aux mélomanes du Nord-Franche-Comté. "C’est une édition forcément particulière mais nous tenions absolument à proposer quelque chose. On ne pouvait pas s’imaginer devoir annuler R&R deux années de suite" explique le directeur du festival Mathieu Sabarly.

Masqués ou assis

Le "variant" de Rencontres et Racines se déroulera donc en deux temps, sur deux week-end, les 3-4 et 9-10 juillet prochains. Une seule et unique scène sera installée à l’espace Japy d’Audincourt, là où se dresse habituellement la scène B. La jauge est fixée à 1200 personnes par week-end, soit 500 à 600 par jour. Les festivaliers auront la possibilité d’être debouts, ou bien assis autour de tables avec une jauge établie à six personnes. 

"Nous avons prévu un espace très large pour respecter les normes sanitaires et que les gens aient suffisamment de place. On ne pouvait pas imaginer une jauge à 5 000 personnes, cela aurait été beaucoup trop compliqué pour l’organisation et les collectivités" souligne le directeur. En temps normal, le festival rassemble 40.000 festivaliers sur trois jours de concert.

Avec une jauge fixée à 500 spectateurs par jour, le "Variant" n’exigera pas aux festivaliers la présentation d’un pass sanitaire (vaccin ou test négatif », "mais la contrepartie, c’est qu’il faut porter le masque quand on est debout devant la scène" explique Mathieu Sabarly.

Musiques du monde et variété

Au programme, 4 concerts par jour, 16 artistes au total d’horizons et de cultures différentes, du reggae en passant par la pop, les musiques du monde, des DJ ou du rock. "Nous voulions vraiment garder l’esprit de notre festival avec des groupes très éclectiques" souligne le programmateur, "Nous avons la chance d’accueillir des groupes internationaux, des artistes qui viennent du Congo, du Sénégal avec des propositions variées. Ce n’était vraiment pas gagné il y a quelques mois" poursuit-il.

Buvettes, restauration seront possibles sur place même si là encore, rien de comparable à ce que les festivaliers ont l’habitude de voir sur le site du festival à Audincourt. "Nous avons eu très peu de temps pour nous adapter et monter ce projet. D’habitude, 60 associations sont présentes et cette année, il n’y en aura que quatre. Mais nous avions à cœur de préserver ce qui fait l’essence même d’un festival" précise le directeur, qui dit se réjouir aussi et surtout pour les techniciens, les artistes, les intermittents et tous ceux qui rendent possible l’organisation de l’événement, annulé l’an dernier. "On veut redonner aux gens le virus de la fête!".

Deux tiers des billets ont déjà été vendus pour le premier week-end du 3 et 4 juillet. La place est proposée au tarif de 6 euros la journée, 11 euros pour le pass week-end.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs musique culture covid-19 santé société