• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Gilets jaunes : le Mouvement Franche-Comté se félicite de voir “de plus en plus de drapeaux franc-comtois”

Jean-Philippe Allenbach est le fondateur du "Mouvement Franche-Comté", défenseur invétéré de "l'intérêt supérieur" de la région. / © JEFF PACHOUD / AFP
Jean-Philippe Allenbach est le fondateur du "Mouvement Franche-Comté", défenseur invétéré de "l'intérêt supérieur" de la région. / © JEFF PACHOUD / AFP

Le mouvement régionaliste dit être en rupture de stock et estime que c'est le signe d'un "ras-le-bol général à l'encontre de ce vieux système centraliste à la française qui ne marche plus".

Par M.D.

De plus en plus de drapeaux Franc-Comtois dans les manifestations de "gilets jaunes" ? C'est ce qu'affirme le Mouvement Franche-Comté qui défend les intérêts "de la région en France". La formation régionaliste dit faire face à une "très forte augmentation de la demande de drapeaux comtois" et se trouve actuellement en rupture de stock.

"Pourtant quasiment absent des premières manifestations de « gilets jaunes », [le drapeau franc-comtois] y est aujourd'hui de plus en plus présent", affirme Jean-Philippe Allenbach, le fondateur du mouvement.

Le défenseur invétéré de "l'intérêt supérieur de la Franche-Comté" déclarait sans ambages en 2010 : "Si nous n'avons pas de France fédérale, mieux vaut être canton Suisse !". Et selon lui, cette présence accrue du drapeau régional montre "le ras-le-bol général à l'encontre de ce vieux système centraliste à la française qui ne marche plus, secrétant laminage du pouvoir d’achat, verrouillage de la démocratie et gaspillage de l’argent public".

 

Une liste aux municipales de 2020


Le MFC a récemment annoncé sur France Bleu son intention de présenter une liste à Besançon pour les élections municipales de 2020. Jean-Philippe Allenbach y expliquait sa volonté de "défendre les intérêts de Besançon et de ses habitants face à Dijon et Paris et [...] de promouvoir tout ce qui peut permettre de rendre aux franc-comtois leur région, comme par exemple, l'organisation en Franche-Comté d'un référendum de sécession d'avec la Bourgogne."
 

Il évoque également, dans un communiqué, son souhait de renforcer "la démocratie directe, via notamment la mise en place d’un RIC local".

 

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus