Guerre en Ukraine : 110 réfugiés ukrainiens vont arriver ce weekend à Besançon, un centre d'hébergement d'urgence mis en place

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vanessa Hirson

Deux bus Kéolis sont partis mercredi 9 mars de Besançon pour aller chercher des Ukrainiens qui attendent à la frontière polonaise. Ils reviendront avec 110 réfugiés, principalement des femmes et des enfants.

Ces femmes qui ont fui la guerre avec leurs enfants devraient arriver à Besançon samedi 12 mars. Le gymnase de la Malcombe, sera leur point d'accueil. Le centre d'hébergement d'urgence permettra une prise en charge globale, administrative et psychologique, avec pour ces réfugiés un temps de repos. Ils seront ensuite transférés vers des logements. Les services de l’Etat ont annoncé « disposer de 56 appartements sur l’agglomération bisontine, sans compter les logements que la ville de Besançon met à disposition des réfugiés » a précisé Jean-François Colombet, le Préfet du Doubs.

 

Cette annonce a été faite ce jeudi 10 mars par le Préfet du Doubs, en présence de la maire de Besançon, Anne Vignot (EELV), de la Croix-Rouge, de l’Agence Régionale de Besançon (ARS) et de l’association Singa et Convois Solidaires, à l’origine du convoi de Stéphane Ravacley qui a pris la route en Ukraine.

 

Le gouvernement a mis en place des plateformes pour recenser les solutions d'hébergement. Voici les liens.

Cette dernière plateforme a vocation à recenser aussi des initiatives d’aide de différentes natures (insertion professionnelle, éducation, rencontres/loisirs). Les particuliers volontaires seront mis en relation à cette fin avec des associations.

 Comment accueillir des réfugiés, 5 liens utiles pour tout savoir sur l'hébergement, les formalités