• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La région Bourgogne-Franche-Comté candidate pour accueillir la 1ère usine de batteries électriques de France

Borne de recharge pour voiture électrique. / © Bruno Levesque/MaxPPP
Borne de recharge pour voiture électrique. / © Bruno Levesque/MaxPPP

La région Bourgogne-Franche-Comté est candidate pour accueillir une usine de batteries « made in France » sur son territoire après les annonces du président Emmanuel Macron. Détails.

Par France 3 Franche-Comté

"Au regard des annonces du Président de la République pour soutenir et développer la filière de batteries électriques nouvelle génération, je souhaite que notre territoire, pionnier en la matière, se positionne dès maintenant pour accueillir une usine en France" écrit Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté dans un communiqué de presse diffusé ce vendredi 15 février.

En effet, l'Elysée a annoncé ce mercredi avoir débloqué 700 millions d'euros, sur 5 ans, pour créer une filière européennes des batteries électriques. "L'industrie automobile européenne, de PSA à Volkswagen en passant par Renault et BMW, soutient de concert cette initiative. Aujourd'hui, ils se fournissent en Chine ou en Corée" explique un article des Echos.fr.
 

"La Région est prête"


"Forte d’une filière de 45 000 emplois réunissant constructeurs, équipementiers internationaux et sous-traitants, et d’un écosystème pluriel et reconnu, notre région est plus que jamais déterminée à soutenir l’ouverture de cette première usine de batteries « made in France »" ajoute le communiqué qui précise que l'implantation de cette activité pourrait avoir lieu dans l'agglomération de Montbéliard.

"La Région est prête à étudier tout projet d’installation de ce complexe de production de batteries, notamment sur la zone de 50 hectares que PSA va libérer à Sochaux, et qui dispose d’une desserte rail, route et fluviale, ainsi que de bâtiments industriels adaptés" ajoute le texte, en concluant qu'un dossier régionnal a été déposé auprès d'Emmanuel Macron.
 

Sur le même sujet

Dijon : les gilets verts, des médiateurs au service des usagers

Les + Lus