• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

En Suisse, les planteurs de tabac aiment les saisonniers franc-comtois

Romain, un saisonnier franc-comtois, ramasse le tabac en Suisse. / © France 3 Bourgogne-Franche-Comté
Romain, un saisonnier franc-comtois, ramasse le tabac en Suisse. / © France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Des jeunes franc-comtois motivés et dont les périodes de vacances collent à la récolte du tabac : tout ce qu'il faut pour séduire les planteurs suisses. 

Par CB

C'est un dur labeur, entre 7 et 8 heures par jour à ramasser les feuilles de tabac, qui est payé 10 francs suisse par heure, soit environ 9 euros. Pas de quoi devenir riche, mais le boulot plaît aux jeunes franc-comtois. "On a plus de facilités à trouver un travail en Suisse", témoigne Romain, qui a rempilé pour un troisième été dans les champs de tabac.

Les planteurs suisses sont également satisfaits de cette main d'oeuvre motivée. "Ils viennent plus volontiers que les Suisses en principe, aussi en raison de leurs vacances qui durent jusqu'à fin août. Cela correspond plus à la période de récolte", explique Benoît Laissue, un agriculteur suisse. Atout de taille : les saisonniers sont logés gratuitement et touchent parfois des primes.

Un reportage de R.Poirot / P.Arbez et P.Gomez pour France 3 Bourgogne-France-Comté
 
En Suisse, les planteurs de tabac aiment les saisonniers franc-comtois

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus