Tabac des villes et tabac des champs : la nécessaire diversification

Quel avenir pour les buralistes ? C'est la grande question posée lors des journées de la transformation du métier. En ville ou à la campagne, ils doivent aujourd'hui se diversifier. 

Entre les hausses régulières du prix du tabac, les achats à de meilleurs tarifs à l'étranger pour les régions frontalières ou encore la prolifération des cigarettes de contrebande, les temps sont durs pour les buralistes, qui voient leur chiffre d'affaire chuter années après années, et doivent aujourd'hui se diversifier.

Mais en ville ou à la campagne, le métier n'est pas tout à fait le même et le potentiel de développement non plus. Exemple au centre-ville de Besançon et à Etuz, en Haute-Saône, dans deux bureaux de tabacs qui ne proposent pas tout à fait les mêmes produits à leurs clientèles...


► Philippe Coy, président de la Confédération des buralistes de France, était l'invité de notre JT 19/20 du 17 avril :