• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

François Rebsamen : Il y aura une “baisse effective” du chômage d’ici la fin de l’année 2015

François Rebsamen, ministre du Travail et ancien maire de Dijon / © AFP PHOTO LIONEL BONAVENTURE
François Rebsamen, ministre du Travail et ancien maire de Dijon / © AFP PHOTO LIONEL BONAVENTURE

François Rebsamen ; ministre du Travail et ancien maire de Dijon, assure qu'il y aura "une baisse effective" du chômage d'ici la fin de l'année 2015. C’est ce qu’il a déclaré dans un entretien paru le 28 juin dans Sud Ouest Dimanche.

Par B.L. avec l'AFP

Pourquoi François Rebsamen est-il optimiste?

"À la fin de cette année, il y aura une baisse effective du nombre des demandeurs d'emploi", prédit le ministre du Travail.
Pour justifier son optimisme, François Rebsamen évoque plusieurs facteurs : "La croissance repart", "l'intérim se développe, ce qui est toujours précurseur d'une reprise" de l'emploi. Le ministre compte aussi sur les emplois aidés dont il a annoncé 100 000 nouvelles créations le 1er juin, après le nouveau pic de chômage enregistré fin mai.

Comment expliquer le record de demandeurs d'emplois du mois de mai ?

Un nouveau record a été enregistré par Pôle emploi en mai : le nombre de demandeurs d'emploi sans activité (catégorie A) a atteint 3,55 millions (+16 200) en métropole. En incluant ceux qui ont eu une activité (temps partiel, CDD, intérim, catégories B et C), le nombre de demandeurs d'emploi a fait un bond de 69 600, pour culminer à 5,41 millions (5,71 avec l'outre-mer), autre pic historique.
En Bourgogne, fin mai 2015, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A s’établissait à 78 469, cela correspond à une hausse de 0,7%, soit 551 chômeurs de plus qu'en avril.

A l'annonce de ces chiffres, François Rebsamen avait expliqué l'ampleur de cette hausse par "un événement inhabituel (...) qui rend la donnée statistique non comparable aux mois précédents et donc non interprétable". Selon le ministère du Travail, l'envoi de deux messages de relance supplémentaires aux chômeurs, par SMS et message vocal, afin de leur rappeler de penser à "actualiser" leur situation auprès de Pôle emploi, aurait abouti à doubler l'ampleur de la hausse.

En matière d'emploi, "l'année 2015 sera meilleure que l'année 2014", car "la reprise est là", avait déjà déclaré François Rebsamen, au mois de mai.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le laboratoire Boiron à Belfort

Les + Lus