Fuir, se cacher, alerter : une vidéo du gouvernement montre comment réagir en cas d'attentat

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, le gouvernement lance une campagne de sensibilisation pour préparer les citoyens à faire face à la menace terroriste.
Suite aux attentats du 13 novembre 2015, le gouvernement lance une campagne de sensibilisation pour préparer les citoyens à faire face à la menace terroriste.

Après une affiche dévoilée en décembre, le gouvernement lance à partir du mercredi 17 février 2016 une campagne vidéo pour apprendre "les réflexes  permettant de se protéger et de sauver des vies en cas d'attaque terroriste", trois mois après les tueries du 13 novembre 2015.

Par avec AFP


La vidéo dure 2 minutes 40.
Elle comporte plusieurs séquences articulées autour de trois points forts "S'échapper/ Se cacher/ Alerter".  
La vidéo propose aussi un volet d'initiation aux gestes de premiers secours. Quelques gestes d'urgence sont expliqués : comment effectuer un point de compression sur un saignement ou comment poser un garrot.



Quels sont les conseils donnés ?

Il faut :
  • fuir si les conditions le permettent
  • puis si possible aider les autres à quitter les lieux du danger
  • ne pas s'exposer
  • alerter les gens autour de soi et les dissuader de s'approcher du danger.

Que faire si la fuite est impossible ?

  • il faut s'enfermer et se barricader, ou à défaut s'abriter derrière un obstacle solide comme un mur ou un pilier
  • éteindre la lumière
  • mettre son téléphone sur silencieux et sans vibreur.
Une fois en sécurité, il est recommandé d'appeler les numéros d'urgence (17 et 112). A l'approche des forces de l'ordre, il ne faut pas courir vers elles ou avoir des gestes brusques, mais lever les mains en l'air, paumes ouvertes.

Il est également conseillé de repérer les issues de secours en entrant dans un lieu, ne diffuser aucune information sur l'intervention des forces de l'ordre, et ne pas diffuser d'informations non vérifiées sur les réseaux sociaux.

L’état d'urgence a été annoncé dès le soir des attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés dans la Région parisienne. / © FRANCK FIFE / AFP
L’état d'urgence a été annoncé dès le soir des attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés dans la Région parisienne. / © FRANCK FIFE / AFP


Quel est le niveau de risque de nouveaux attentats ?

Manuel Valls a affirmé qu'"il y a aura[it] d'autres attaques, des attaques d'ampleur, c'est une certitude. 

Cet hyperterrorisme est là pour durer, même si nous devons le combattre avec la plus grande détermination". Il y quelques jours, il a aussi indiqué que le niveau de la menace d'attentats était actuellement "sans doute" supérieur à celui d'avant les attentats jihadistes du 13 novembre 2015.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus