• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Gilets jaunes en Franche-Comté : la mobilisation se poursuit

Gilets jaunes aujourd'hui, samedi 1er décembre, à Chateaufarine, Besançon / © Eric Debief
Gilets jaunes aujourd'hui, samedi 1er décembre, à Chateaufarine, Besançon / © Eric Debief

3ème samedi consécutif de mobilisation en France pour les "gilets jaunes". Le mouvement se décline en Franche-Comté depuis le début. Aujourd'hui encore, samedi 1er décembre, les blocages, barrages et autres manifestations sont nombreux dans notre région.

Par Catherine Eme-Ziri

Dans le Doubs :

A Besançon, deux secteurs sont concernés, comme samedi dernier, les zones commerciales de Chateaufarine et de Valentin. A priori, les manifestants bloquent quelques minutes la circulation puis ouvrent leur barrage pour laisser passer les voitures.
Gilets jaunes en Franche-Comté : la mobilisation se poursuit
Rassemblement zone commerciale de Chateaufarine à Besançon Reportage : Frank Ménestret et Eric Debief
Gilets jaunes en Franche-Comté : la mobilisation se poursuit
Interview de Serge, gilet jaune, recueillie par F. Ménestret et E. Debief

En Haute-Saône :

Même lieux de rassemblements que les jours précédents, notamment au rond point de Vesoul.

Dans le Jura :

Une dizaine de barrages filtrants sont signalés, aux endroits habituels, c'est à dire aux entrés de Lons-le-Saunier ou Dole, ainsi qu'à Saint-Claude ou Champagnole par exemple...


Dans le Territoire de Belfort :

Les giratoires d'Andelnans, Bavilliers, Grandvillars et Menoncourt sont touchés par cette mobilisation. Les rassemblements y ont été autorisés par la préfecture du Territoire de Belfort. En revanche, a été interdit le blocage de l'autoroute à Fontaine.
A Belfort, une manifestation traverse le centre ville aujourd'hui et une délégation sera reçue par la préfète du département.

La gendarmerie précise que, si des manifestations ont eu lieu jusqu'à 4 heures ce matin sur l'autoroute A36, il n'y a plus aucun incident à signaler sur cet axe.


Le mouvement des "gilets jaunes" a commencé il y a plus de deux semaines. Au départ, les manifestants avaient une demande : la baisse du carburant et notamment des taxes prélevées par l'Etat. Depuis, de plus nombreuses revendications ont émergé, principalement sur le coût de la vie et le pouvoir d'achat. 
La première journée nationale de mobilisation, le 17 novembre, avait réuni 282.000 personnes sur l'ensemble du territoire, et la deuxième 106.000, dont 8.000 à Paris. Des incidents avaient éclaté sur les Champs Elysées, des casseurs ont provoqué de nombreux dégâts.
 

Sur le même sujet

Dijon : des lycéens s'agenouillent en soutien à ceux interpellés à Mantes-la-Jolie

Les + Lus