• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Grève dans les services d'urgences : les usagers témoignent

Les urgences à l'hôpital W.Morrey de Chalon-sur-Saône / © FTV
Les urgences à l'hôpital W.Morrey de Chalon-sur-Saône / © FTV

Les mouvements de grève se poursuivent dans les services d'urgences des hôpitaux bourguignons. Les usagers témoignent de leur expérience, et comprennent cette grogne, malgré parfois de longues heures d'attente.

Par F.L.

Services d'urgences en tension
Selon le collectif Inter-Urgences, 218 services d'urgence étaient en grève en France le 13 août. Ce collectif regroupe et fédère le mouvement de grève des urgentistes.
218 services d'urgence en grève le 13 août / © Site Inter-Urgences
218 services d'urgence en grève le 13 août / © Site Inter-Urgences

Selon un communiqué du Collectif Inter-Urgences daté du 16 août, on apprend que :
"A Saint-Quentin le record de Saint-Etienne a été battu hier, avec un patient de 70 ans stagnant aux urgences pendant 6 jours et 12 heures. Un record dans un contexte où la direction fait la sourde oreille sur les revendications du personnel. Soyons rassurés, au 14 Août les enveloppes de renfort en personnel sont enfin arrivées, maintenant que les deux épisodes caniculaires sont passés.
Dans un hôpital du nord parisien ce week-end, sept infirmiers étaient en poste au lieu de onze. Pour assurer l’accueil il n’y avait qu’une seule infirmière au lieu de trois, induisant des temps d’attente avant évaluation des patients de 40 minutes tandis que les sociétés savantes préconisent que « tout patient doit être vu dans les cinq minutes suivant son entrée ». Dans ce contexte un patient est tombé dans le coma avant d’être vu, et a été transféré en réanimation après les premiers soins d’urgences. L’encadrement, après avoir fait peser la responsabilité sur l’infirmière d’accueil, s’est voulu rassurant auprès des équipes en leur disant que l’affaire serait étouffée. Le patient étant sans domicile fixe, peu de chances en effet d’un recours au pénal. Nous souhaitons, à travers ce communiqué, remercier le management de culpabiliser les agents pour ne pas avoir su effectuer seul le travail de trois personnes.
Il est donc un peu présomptueux de déclarer que « les situations ont été réglées localement ».
La rentrée arrive à grand pas et nous appelons encore et toujours l’ensemble des soignants sur le territoire à se mobiliser pour remodeler un système de santé arrivé à son terme.
Le Collectif Inter Urgences."


Les patients témoignent de leur expérience
Les internautes de France 3 Bourgogne nous ont livré leur expérience dans les services d'urgence.
Par exemple, une personne comprend bien le temps d'attente passé aux urgences de Beaune :
Cette personne comprend l'attente longue qu'elle a subi aux urgences de Beaune / © FTV
Cette personne comprend l'attente longue qu'elle a subi aux urgences de Beaune / © FTV

Un autre usager des urgences se montre aussi très compréhensif face au temps de prise en charge, à Nevers
Un usager reconnaissant à l'hôpital de Nevers / © FTV
Un usager reconnaissant à l'hôpital de Nevers / © FTV

Le reportage de Noémie Gobron et Damien Rabeisen
Intervenants :
  • Jordan Benoît, fils d'un patient hospitalisé aux urgences
Grève dans les services d'urgences : les usagers témoignent

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dole : du foot mixte au lycée

Les + Lus