Grippe et gastro : la vague d'épidémie arrive en Bourgogne-Franche-Comté

Le réseau Sentinelles relève une activité forte de la grippe dans notre région. La gastro-entérite arrive par la Bourgogne. Le point sur l'épidémie. 

C'est l'un des paquets cadeaux (pas du tout agréable) des fêtes de Noël. La grippe et la gastroentérite sont en formes. Les malades un peu moins.

En Bourgogne Franche-Comté, voici le dernier relevé du réseau Sentinelles effectué du 25 au 31 décembre :

  • Pour la grippe, on relève 234 cas pour 100.000 habitants. 
  • La gastro touche plus la Bourgogne que la Franche-Comté pour l'instant avec un chiffre de 117 cas pour 100.000 habitants.
  • Enfin la varicelle est en activité épidémique moyenne avec 36 cas pour 100.000 habitants. 



16% des consultations sont liées à la grippe
Selon l'Agence Régionale de Santé, l’épidémie de grippe présente dans toute la métropole est installée en Bourgogne-Franche- Comté depuis fin décembre. Les données des urgences et de SOS médecins montrent une activité pratiquement égale au niveau national en pourcentage de diagnostics pour grippe : 16 % des consultations sont réalisées pour ce motif, et très proche du pic de l’an dernier.

En France métropolitaine, la semaine dernière, le taux d'incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 527 cas pour 100 000 habitants
  • Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés en :
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur - 778 cas pour 100 000 habitants
  • Auvergne-Rhône-Alpes  - 683 cas pour 100 000 habitants
  • Normandie 593 cas pour 100 000 habitants

La quasi totalité des régions présentent une activité forte indique le bulletin du réseau Sentinelles. Sept régions sont maintenant en phase épidémique (Hauts-de-France, Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Corse), six en phase de pré-épidémie, et une seule (Pays de la Loire) reste épargnée.

À l'échelle nationale, les consultations pour "diarrhée aiguë" sont restées au même niveau qu'avant Noël, "en-dessous du seuil épidémique", alors que les passages aux urgences ont été "en augmentation", au même niveau que fin 2016.



 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité