Haute-Saône : Coronavirus, trois Ehpad interdisent les visites par mesure de précaution

© Sébastien Poirier
© Sébastien Poirier

Les visiteurs ne peuvent plus se rendre dans les maisons de retraite de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin, Dampierre-sur-Salon et Saulx, en Haute-Saône. Une mesure de précaution prise par la direction alors qu'un cas de Coronavirus vient d'être confirmé dans le Territoire-de-Belfort.

Par Lucie Thiery

Un nouveau cas de Coronavirus vient d'être confirmé dans le Territoire-de-Belfort par l'Agence Régionale de Santé (ARS) en Bourgogne, portant à 16 le nombre de personnes contaminées dans la région. Ils sont pris en charge au CHU de Dijon (Côte d'Or) et l'hôpital de Trévenans près de Belfort.

Par mesure de précaution la direction commune des trois Ehpad en Haute-Saône ont pris la décision d'interdire à tous les visiteurs de s'y rendre afin d'éviter les contaminations. Il s'agit de l'EHPAD St Joseph à Scey-sur-Saône-Saint-Albin, et des maisons de retraite médicalisées Alfred Dornier à Dampierre-sur-Salon et Jean-Michel à Saulx en Haute-Saône. "Nous avons voulu protéger nos résidents de plus de 80 ans qui sont particulièrement viulnérables face au virus", explique Antoine Crétineau, le directeur des établissements.
D'après les études épidémiologiques les personnes âgées de plus de 80 ans sont les plus fragiles face à la propagation de l'épidémie Covid-19, le taux de mortalité s'élève à 15 %.

"Les familles sont assez compréhensives", explique le directeur. Des mesures exceptionnelles sont mises en place, pour permettre aux familles de proches en fin de vie d'accèder à l'établissement. Lavage de main systématque et port de masque obligatoire.
En restant particulièrement vigileant vis à vis des résidents présentant des problèmes cardio-respiratoires.
On va continuer le filtrage des entrées pour limiter le contact avec la limitation au strict minimum des interventions extérieures.
 

Des recommandations difficilement applicables sur le terrain


Si des consignes d’hygiène et de surveillance ont été diffusées par le ministère de la santé « ces recommandations sont parfois difficilement applicables sur le terrain », pointe la directrice du Foyer d’Accueil Médicalisé de Frasne, Béatrice Buhler. "Nous avons 20 masques pour 25 personnels soignants et 16 résidents" explique la directrice. Appliquant les règles d'hygiène habituelles (lavages des mains réguliers) à la lettre, aujourd'hui l'établissement qui accueille des adultes atteints d'autisme peine à s'approvisionner en gels hydroalcooliques auprès de ses fournisseurs.
 

Sur le même sujet

Les + Lus