La Haute-Saône prend des mesures suite à un cas de fièvre catarrhale

© France 3 Franche-Comté : Denis Colle
© France 3 Franche-Comté : Denis Colle

Ce vendredi 8 décembre, un cas de fièvre catarrhale ovine a été détecté en Haute-Saône, près de Villersexel. L’animal a été immédiatement sorti du troupeau et euthanasié.

Par AT

Le cas de fièvre catarrhale détecté ce vendredi 8 décembre près de Villersexel est considéré comme un cas "erratique" par la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), raison pour laquelle un périmètre de sécurité de 2 kilomètres "seulement" a été mis en place : "Il n’y a pas lieu de s’inquiéter quant à la diffusion supplémentaire de la maladie."

Dans ce périmètre, les bovins seront tous dépistés et surtout vaccinés. Tout comme le reste de l’élevage où le cas a été détecté, soit 300 bêtes toutes confinées jusqu’à nouvel ordre.


L’animal malade provenait de Haute-Savoie, le centre de l’épidémie et le l’un des plus gros fournisseurs de bovins avec pas moins de 8.000 bêtes vendues à travers la France en novembre 2017. Parmi ces bêtes, une soixantaine a été achetée par la Haute-Saône. Le département est donc sous surveillance, car d’autres cas pourraient apparaître en Franche-Comté.

La DDCSPP affirme que les animaux importés de Haute-Savoie depuis le mois d’avril ont fait l’objet de tests. Tous les résultats ne sont pas arrivés pour le moment. Pour éviter des inquiétudes inutiles, les autorités tiennent à rappeler que la maladie n’est pas transmissible à l’homme.

La Haute-Saône prend des mesures après un nouveau cas de fièvre catharale
Thomas Clément, intervenant DDCSPP Haute-Saône - Equipe Emmanuel Rivallain, Denis Colle et Sté

 

Sur le même sujet

Yonne : une opération contre l’immigration clandestine

Les + Lus