Affaire Daval. "Les scellés ont disparu" : une nouvelle intrusion dans l'ancienne maison du couple ?

Vendredi 24 mai 2024, les scellés judiciaires de l'ancienne maison de Jonathann et Alexia Daval, située à Gray (Haute-Saône) ont disparu. La mère de Jonathann, qui a donné l'alerte, a porté plainte deux jours plus tard.

Une nouvelle actualité dans la tentaculaire affaire Daval. Selon le parquet de Vesoul (Haute-Saône), contacté par France 3 Franche-Comté, les scellés judiciaires apposés sur l'ancienne maison de Jonathann et Alexia Daval (née Fouillot), à Gray (Haute-Saône) ont mystérieusement disparu.

"C'est la famille de Jonathan qui est venue en informer la gendarmerie vendredi 24 mai dernier" explique le parquet. "Les forces de l'ordre se sont directement rendues sur les lieux, ont opéré les constatations d'usage avant de poser directement de nouveaux scellés". La mère de Jonathann Daval, Martine Henry, a porté plainte dimanche 26 mai. Une enquête est en cours, menée par le parquet vésulien.

La maison avait déjà été cambriolée en 2019

Sur place, aucune trace des scellés n'a été retrouvée. Le timing de ces disparitions interpelle lui aussi. Ce même 24 mai 2024, le tribunal correctionnel de Besançon avait rejeté les accusations de dénonciations calomnieuses portées à l’encontre de Jonathann Daval par son ancienne belle-famille.

Les lieux avaient déjà été cambriolés en mars 2019 avant d'être placés une première fois sous scellés dès 2020, pour les besoins de l'enquête. Pour rappel, c'est dans ce pavillon, située 18 rue Sonjour, que Jonathann a assassiné son épouse Alexia dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017.

Le pavillon est malgré lui toujours au centre de l'actualité. Il fait en effet l'objet d'une affaire de succession entre les familles Fouillot et Daval, puisque Jonathann possède toujours des parts du bien immobilier.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité