Convoqué au tribunal pour abandon de canne de pêche

Ce Haut-Saônois n'en revient toujours pas. Il est convoqué en novembre prochain au tribunal de Guéret pour avoir laissé toute seule sa canne à pêche au bord d'un lac.

Le lac de Vassivière (Creuse)
Le lac de Vassivière (Creuse) © France 3 Limoge
Est-ce bien logique de dépenser autant d'énergie et d'argent pour une telle infraction ? En juillet dernier, cet habitant de Montcey est tranquillement en vacances dans la Creuse et passe l'après-midi en famille au bord du lac de Vassivière. Muni d'une carte de pêche, il pose sa canne à pêche au bord du lac et à un moment de cette journée qui restera mémorable, le vacancier l'abandonne pour jouer avec ses enfants. Quelques temps plus tard, il observe des gendarmes autour de sa canne, il s'avance vers eux et apprend qu'il est en infraction pour "abandon de canne à pêche".
Les gendarmes le convoque pour le lendemain à la gendarmerie de Royères, le vacancier aurait préféré payer l'amende de 45 euros sur place plutôt que d'aller à la gendarmerie. Mais le règlement, c'est le règlement. Une fois auditionné pendant une heure, le Haut-Saônois signe le procès-verbal mais il ne peut toujours pas payer son amende pour cette contravention de 3eme catégorie. Il est convoqué en novembre prochain devant le tribunal de Guéret, une procédure mise en place au cas où la fédération de pêche se porterait partie civile. En fait, l'abandon de canne peut être préjudiciable pour l'équilibre piscicole. Certains pêcheurs n'hésitent pas laisser plusieurs cannes sans surveillance au risque de prendre des espèces protégées de poissons.
Le Haut-Saonois ne conteste pas cette amende, il fait juste remarquer que, pour une simple contravention de 3 eme classe, beaucoup de moyens de l'Etat ont été mobilisés.. en ces temps de disette budgétaire, cela lui paraît anachronique.   

durée de la vidéo: 01 min 32
Un pêcheur verbalisé pour abandon de canne à pêche dans la Creuse

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice