Coronavirus Covid-19 : OGF, une entreprise de Haute-Saône augmente sa production de cercueils

L'entreprise OGF de Jussey en Haute-Saône augmente sa production de cercueils en raison de l'épidémie de coronavirus covid-19 / © DR - OGF
L'entreprise OGF de Jussey en Haute-Saône augmente sa production de cercueils en raison de l'épidémie de coronavirus covid-19 / © DR - OGF

OGF est le premier producteur européen de cercueils en bois massif. A Jussey (Haute-Saône), les salariés sont mobilisés pour faire face au fort accroissement de la demande en raison de la crise sanitaire. La production du site va passer de 8.000 à près de 10.000 cercueils par mois
 

Par Bernard Portugal

« En temps normal, nous produisons environ 8.000 cercueils par mois, soit 360 par jour. Nous allons devoir augmenter cette production rapidement pour passer au moins à 410 cercueils fabriqués quotidiennement ». Dans son bureau, Emmanuel Garret gère le planning de ses équipes pour les semaines à venir. L'usine  de Jussey qu'il dirige, emploie 120 personnes et les ateliers assurent la production jour et nuit. Un rythme qui va s'accélerer encore dans les prochaines semaines.


Des masques en tissu, réutilisables, distribués à tout le personnel


« Nous n'avons pas le choix, nous devons modifier notre organisation et augmenter la durée du temps de travail. Les salariés à risque, en raison de problèmes de santé, font du télétravail. Les autres sont sur le site. Nous avons mis en place des mesures barrières pour l'ensemble du personnel. Le lavage des mains et le respect des distances de sécurité bien sûr, mais aussi la désinfection des postes de travail, des machines, des outils, du mobilier, des ordinateurs, des chariots élévateurs... Le personnel de ménage a par ailleurs reçu des consignes très strictes et doit suivre un protocole très précis. Nous avons fait également fabriquer par une entreprise locale, des masques en tissu. Ils sont réutilisables. Chaque salarié en a reçu deux » explique le patron.


"Nous avons 3 mois de bois en stock"


Totalement autonome, l'usine de Jussey transforme chaque année plus de 50.000 M3 de grumes, essentiellement de chène. Des arbres abattus exclusivement dans les forêts de Haute-Saône. Le circuit court, un atout indéniable, à l'heure où la crise sanitaire complique fortement le transport de marchandises.

« Notre usine est 100% intégrée. Nous avons beaucoup investi ces dernières années pour être autonomes. Les grumes sont réceptionnées puis découpées, rabotées, poncées et stockées... Nous avons un peu plus de 3 mois de réserve de bois. Ce sera suffisant pour atteindre nos objectifs de production » confirme Emmanuel Garret. Le préfet de Haute-Saône avait visité en mars 2018, le site.
 


Fortement mobilisés, les salariés du site de Jussey s'apprêtent donc à vivre des semaines intenses. Aujourd'hui, un cercueil sur cinq commercialisé en France, est fabriqué par OGF. 

Le Groupe OGF  possède une autre usine à Reyrieux dans l’Ain. Chaque année, les deux sites produisent environ 144.000 cercueils pour approvisionner le marché français.


 

Le Covid-19 entraîne une hausse des décès dans certains départements

Au niveau national, le nombre de décès totaux survenus entre le 1er et le 16 mars, reste inférieur à l'an passé par exemple

  • 26 900 décès en 2020
  • 28 600 décès en 2019
  • 32 900  décès en 2018

Dans certains départements cependant, il y a eu davantage de décès entre le 1er mars et le 16 mars 2020 :

  • le nombre de décès enregistrés dans le Haut-Rhin est de 38 % supérieur à ceux enregistrés sur la même période en 2019
  • l’augmentation est de 31 % en Corse du Sud
  • l’augmentation est 16 % dans les Vosges
  • l’augmentation est 14 % dans l’Oise

Il ne s’agit toutefois pas d’une estimation de la surmortalité liée au Covid-19 qui nécessite la mobilisation de modélisations économétriques mises en œuvre par Santé Publique France.

En savoir plus sur les décès en France, source Insee

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus