• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Etats généreux de la ruralité : les campagnes ont la parole !

© maxppp - Simon Daval
© maxppp - Simon Daval

Mercredi 9 novembre, se tiennent à Vesoul les Etats généreux de la ruralité, un peu plus d'un an après les Etats généraux de la ruralité qui avaient vu la venue dans la ville préfecture de Haute-Saône de François Hollande et d'une dizaine de ministres.

Par Catherine Eme-Ziri

Le président de la République, le Premier Minstre et une dizaine de ministres, ils étaient à Vesoul le 14 septembre pour un comité interministériel sur les Etats généraux de la ruralité.
Plusieurs objectifs cibles avaient été identifiés : la santé, le haut débit, le logement ou encore les transports.
Un an après, peu de choses concrètes ont été réalisées. La revitalisation des centres-bourgs a été lancée, avec de l'argent à la clé.
En Franche-Comté, deux communes sont concernées : Giromagny et ses 3200 habitants et Salins-les-Bains, 2800 habitants.
A Giromagny, c'est le logement et le développement économique qui font l'objet de toutes les attentions.
A Salins, aussi, le logement est classé première préoccupation par les élus. Ville, état, département et communauté de communes s'organisent pour réhabiliter 166 logements sur 6 ans. Subvention de l'Etat : 2,4 millions d'euros. La ville de Salins met également 400 000 euros sur la table pour rénover 170 façades. La mairie a décidé d'octroyer une prime aux couples, si possible avec enfants, qui viendraient s'installer sur son territoire.
Elle veut également mettre en place des mesures coercitives : obliger les propriétaires à faire des travaux dans leurs immeubles. Elle en a déjà repéré 6 qui sont dans ce cas.
Le but : changer l'image de la ville.

Point sur la ruralité avant les Etats généreux de Vesoul

 

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus