• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Affaire Alexia Daval : France Inter y consacre une émission “Affaires Sensibles”

Les obsèques d'Alexia Daval s'étaient déroulées dans la basilique de Gray / © France 3 Franche-Comté
Les obsèques d'Alexia Daval s'étaient déroulées dans la basilique de Gray / © France 3 Franche-Comté

Fabrice Drouelle le dit en préambule ; le procès du meurtrier présumé Jonathann Daval n'a pas encore eu lieu (reconstitution prévue le 17 juin), mais l'histoire de la "Joggeuse de Gray assassinée" a tellement ému la France, qu'elle méritait déjà une émission. Avec de nombreux extraits de France 3. 

Par Florence Cicolella

C'est une émission mythique dont les auditeurs de France Inter se délectent à 15h en semaine ou en podcast à tout moment. "Affaires Sensibles" animée par la voix grave et captivante de Fabrice Drouelle, retrace en une heure "les grandes affaires, les aventures et les procès qui ont marqué les cinquante dernières années". Impossible donc pour l'équipe d'attendre la fin d'un procès en 2020 ou plus tard, pour revenir sur ce fait-divers aux multiples rebondissements qui a tenu la France en haleine, bien au-delà de Gray. 

Après quelques sonneries, qu'on imagine échappées d'un clocher comtois, Fabrice Drouelle plante le décor. "Le 28 octobre 2017, un homme paniqué franchit les grilles de la gendarmerie de la petite ville de Gray, en Haute Saône. Il s'appelle Jonathann Daval. Il assure que sa femme Alexia n'est pas revenue de son jogging. Des recherches sont lancées et deux jours plus tard, son cadavre est retrouvé en partie calciné. Très vite, les caméras se braquent sur la famille de la victime et en premier lieu sur le mari, Jonathann. Les images montrent un homme inconsolable, un veuf éffondré par la disparition de celle qu'il aimait tant. Mais trois mois plus tard, fin janvier 2018, coup de théatre, l'homme est placé en garde à vue. Au bout de quelques heures plus tard, il avoue : oui, il a bien tué Alexia ! Mais ce n'est pas l'épilogue...Cette affaire n'a probablement pas livré tous ses secrets. D'ailleurs, Daval n'est pas encore jugé..."

 

Les archives de France 3


Parmi les caméras braquées sur Gray et Gray-la-Ville où résidait le couple Daval, celles de France 3 Franche-Comté. De nombreux extraits de nos journaux et reportages sont utilisés dans l'émission radio. L'occasion de se replonger dans ces archives toutes fraîches. Et pour compléter le trio de la presse régionale, c'est l'ancien journaliste de l'Est Républicain (aujourd'hui rédacteur en chef adjoint de l'hebdomadaire Le Point) Nicolas Bastuck qui joue les grands témoins, en deuxième partie d'émission. 

"Alexia Daval, mortelle randonnée", numéro d'Affaires Sensibles du Mardi 4 juin 2019 à réécouter ou podcaster ici

 

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus