• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Gray : le quai Saint-Esprit retrouve sa grandeur d’antan

Le quai Saint-Esprit à Gray / © France 3 Franche-Comté : Laurent Brocard
Le quai Saint-Esprit à Gray / © France 3 Franche-Comté : Laurent Brocard

Des travaux sont en cours pour rénover le quai graylois. Un quai de pierre qui témoigne du prestigieux passé fluvial de la cité bordant la Saône. 

Par Philippe Arbez

Entre le moyen-âge et le 20e siècle, la Saône à été une voie de communication importante. Durant cette période la ville de Gray à pris son essor grace au commerce fluvial.

De nombreux ouvrages ont été construits. Des grands moulins aux quais l'activité économique se déroulait au bord de la rivière. C'était l'âge d'or de la ville. 

L'architecte Michel-Antoine Boyer propose avec ces travaux une restauration fidèle à l'esprit du Quai Saint-Esprit, et malgré tout en évolution.


Regardez notre reportage
 
Rénovation du quai Saint-Esprit à Gray
Michel-Antoine Boyer Architecte Reportage P.Arbez, L.Brocard.


Un peu d'histoire


A Gray, la Saône a aujourd'hui des aires de plaisance. Mais l’histoire de la ville garde l’empreinte de la navigation marchande.
Pendant des siècles, Gray fut un port important du transport de marchandises et du commerce fluvial.

Si les sources historiques concernant le port de Gray au Moyen Age sont rares, la documentation permet d’attester de l’augmentation du trafic à partir du XVIe siècle. 

En 1549, Gray est une des principales villes comtoises, peuplée de 2500 âmes,
Ils sont 3100 en 1614. La ville est le siège du gouverneur militaire de la province.

Gray possède un vignoble, des carrières de pierre, des activités textiles et un grand nombre de tanneries. Son port est un lieu d’échange et de commerce du bois, vins, grains, mercerie, épices, verrerie, cuivre, étain, draperie, cuirs, produits métallurgiques.


 
Le port de Gray en 1809. / © France 3 Franche-Comté
Le port de Gray en 1809. / © France 3 Franche-Comté
 

Au 17e siècle, 150.000 bateaux passaient chaque année à Gray


La guerre de dix ans (1636-1646) et les guerres de conquêtes de louis XIV sont pour la ville une période difficile.

Durant cette période, seuls des bateaux à fond plat peuvent naviguer, et les conditions climatiques, crue importante, eaux trop basses en été et gel en hivers rendent la navigation aléatoire. Il faudra attendre les années 1880 pour voir la Saône dotée de canaux permettant une régulation de son débit.

De grands aménagements sont également réalisés. Entre 1785 et 1792, sur la rive droite. Une écluse moderne est construite pour des péniches à fort tirant d’eau. Les bateaux traditionnels à fond plat cohabiteront pendant un siècle avec les péniches.

En 1836 le trafic commercial du port de Gray est à son apogée. Avec l’écluse sur la rive droite le quai Villeneuve devient le seul quai au détriment du quai Saint-Esprit . Le port de Gray se déplace à Arc Les Gray.


Remerciements
  • Le port fluvial de Gray : du moyen-âge à nos jours
  • Editions Franche-Bourgogne 









 
 

Sur le même sujet

Bourbon-Lancy : la saison est fortement compromise après l’incendie des thermes

Les + Lus