Meurtre d'Alexia à Gray : son mari avoue l'avoir tuée “par accident”

Jonathann Daval le 2 novembre 2017 / © SEBASTIEN BOZON - AFP
Jonathann Daval le 2 novembre 2017 / © SEBASTIEN BOZON - AFP

Placé en garde à vue lundi, suspecté de la mort de sa femme, Jonathann Daval a avoué l'inavouable : c'est bien lui qui a tué son épouse dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017. 

Par France 3 Franche-Comté et AFP

Jonathann Daval a avoué mardi le meurtre de son épouse Alexia, a-t-on appris mardi auprès de ses avocats.  Mes Ornella Spatafora et Randall Schwerdorffer, avocats du mari d'Alexia Daval ont déclaré : "il a reconnu avoir tué son épouse, mais il a dit que c'était un accident, qu'il ne voulait pas et il regrette".

Il nie avoir mis feu au corps de son épouse


Il l'aurait étranglé et aurait paniqué après s'être rendu compte de sa mort. "Il est dévasté. Nous nous retrouvons face à un drame terrible. Nous pensons qu'il était au bout, il fallait que ça sorte. Il ne savait plus comment faire. Il n'a rien géré" a déclaré Randall Schwerdorffer, son avocat, après les aveux de son client.

"Jonathann Daval le dit fermement, il n'a jamais mis le feu au corps d'Alexia. Nous n'avons pas de réponse à ce sujet" a également expliqué son avocat.

Découvrez l'interview de Randall Schwerdorffer, ce mardi en fin d'après-midi : 

Me Schwerdorfer annonce les terribles aveux de Jonathann Daval

L'étau s'est très vite resserré ces dernières heures autour de Jonathann Daval. Les enquêteurs ont établi que son véhicule professionnel est sorti du domicile conjugal la nuit précédant le présumé jogging du samedi matin. Des traces de pneus similaires ont été retrouvée selon Le Point sur le lieu de la découverte du corps calciné d'Alexia. Des traces de tissu, de draps appartenant au couple auraient été retrouvés également sur les lieux. Et puis, il y a cette dispute avec sa femme que le mari a très vite reconnu. L'altercation expliquait, selon lui, les marques de griffures, voire de morsures visibles au niveau de ses bras.

Trois mois d'enquête. Interminables moments pour les proches. Trois longs mois où les rumeurs ont plus d'une fois pointé le doigt en direction du mari éploré. La justice a avancé, mais n'aura communiqué que le strict minimum, à peine quelques éléments sur l'autopsie et les raisons de la mort d'Alexia Daval. Pendant trois mois, les enquêteurs de la section de recherches de Besançon ont mené près de 200 auditions. Ils ont étudié toutes les pistes, celle d'une vengeance, d'un accident de la route, d'une mauvaise rencontre, d'un drame conjugal. Les résultats de plusieurs expertises ont mis du temps à arriver. Ils ont finalement mené à une seule interpellation qui bouleverse une fois de plus la famille d'Alexia et les habitants de Gray. 

© France 3 Franche-Comté : Sophie Courageot
© France 3 Franche-Comté : Sophie Courageot

Les aveux de Jonathann Daval sont une nouvelle et terrible épreuve pour les parents et les proches de la jeune femme. Ils sont dévastés annonce leur avocat Me Florand.  Tout au long de l'affaire Alexia, comme on l'appelle désormais, cette famille grayloise avait fait corps, protégeant l'époux, restant unie dans la douleur. Il faudra désormais vivre avec le pire des scénarios en attendant le procès de Jonathann Daval. Et sa vérité, celle d'une femme qu'il aimait mais à qui il a donné la mort. 


© SEBASTIEN BOZON / AFP
© SEBASTIEN BOZON / AFP

► Lire tous nos articles sur l'affaire Alexia Daval

A lire aussi

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus