Nourrir les oiseaux l'hiver ? Oui, mais pas n'importe comment !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Adrien Gavazzi

La nourriture pour animaux de compagnie destinée aux oiseaux se vend de plus en plus ces dernières années, alors même que la population ornithologique diminue. 

Depuis vingt ans, Jean-Claude Cardot accomplit chaque matin ce rituel, lorsque l'hiver approche : il approvisionne consciencieusement les mangeoires installées dans son jardin, pour permettre aux différentes espèces d'oiseaux de venir s'alimenter, avec le sentiment de contribuer à la sauvegarde d'espèces menacées.

« Il y a une diminution. Il y a moins de bouvreuils. Ils viennent quand même, mais beaucoup moins », se désole-t-il. 

Les nourrir, d'accord, mais pas n'importe comment ! Premier aliment à bannir complètement : le pain. Trop salé et trop sec, il attise la soif et provoque des dégâts digestifs irréparables. Le meilleur régime est composé de graines, y compris pour les oiseaux insectivores.

Le boom des graines pour oiseaux


Ces graines, à défaut de cultiver son propre carré de tournesols, on les trouve en jardinerie et animalerie. Une part de marché en constante croissance depuis dix  ans, puisqu'elle représente désormais près de 5 % du chiffre d'affaire de la nourriture pour animaux de compagnie.

« Les gens aiment bien nourrir les oiseaux, les regarder. Il y a aussi énormément de bouquins qui sortent là-dessus. Les gens sont sensibilisés à ça. On voit que c'est un rayon important dans nos jardineries, ce n'est pas un rayon à négliger », commente Stella Casadei, gérante d'une jardinerie.

On aime les observer. Mais attention, il y a des heures propices : le matin essentiellement, entre 7 h 30 et 9 h 30. Puis en fin d'après-midi, avant le coucher de soleil. A condition d'être patient et silencieux...



durée de la vidéo: 01 min 43
Comment nourrir les oiseaux en hiver

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.