• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Thibaut Pinot : “Pour oublier tout ça, oui, il faudra que je gagne le Tour”

Thibaut Pinot sur le Tour de France, le 12 juillet 2019. / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Thibaut Pinot sur le Tour de France, le 12 juillet 2019. / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Après avoir vécu la fin du Tour de France de loin à cause de son déchirant abandon, le grimpeur franc-comtois s'est confié au journal sportif L'Equipe sur cet épisode difficile et sur la suite de sa carrière. 

Par Camille Belsoeur

Il a déjà le regard tourné vers la saison prochaine. Longtemps en course pour le maillot jaune, Thibaut Pinot a abandonné lors de la 19ème étape du Tour de France. Une nouvelle désillusion dans la carrière en forme de montagnes russes du Franc-comtois. Il s'est confié au journal L'Equipe mardi 30 juillet sur la blessure à la cuisse qui a plombé ses rêves de victoires, mais aussi sur son ambition intacte pour la saison prochaine. 
 

C'est le soir de l'étape du Galibier que le leader de la Groupama-FDJ a compris que la douleur était trop forte. "Dès que j'arrive je vais au contrôle. Je m'assois, ça dure dix minutes, et là on avait un kilomètre et demi à remonter à vélo pour aller à l'hôtel, et je ne pouvais pas me mettre en danseuse, ni pédaler. Là, j'ai compris que, quoi qu'on fasse, le lendemain ça serait mort". 

"J'ai rêvé de me jauger face à Bernal dans l'Iseran"

Le coureur de Mélisey l'affirme : il s'agit de la plus grosse désillusion de sa carrière, car il sentait que la victoire sur le Tour était jouable. "J'ai rêvé de ce que j'aurais pu faire réellement si tout avait continué normalement, me jauger face à Bernal dans l'Iseran... C'est surtout à ça que je pensais, à cette bataille avec lui (...) La dernière image que j'ai de moi avec lui, c'est quand je le lâche à Prat d'Albis, c'est ça que je retiens. J'avais quand même la poignée et lui a fini par gagner le Tour. Mais on ne saura jamais". 

Malgré cette déception, Thibaut Pinot en est sûr : il reviendra sur la Grande boucle pour la gagner. "Pour oublier tout ça, toutes ces galères, il n'y a plus que la victoire. Un podium ne suffira plus. Oui, il faudra que je gagne le Tour". 
 
Dans le secret de la chambre de Thibaut Pinot, quelques heures avant son abandon

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus