• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Un village de Haute-Saône veut réhabiliter l'un de ses poilus

13 noms de soldats sur le monument aux morts de la commune. Pas celui d'Alexandre Jeudy. / © France 3 Franche-Comté : Frédéric Buridant
13 noms de soldats sur le monument aux morts de la commune. Pas celui d'Alexandre Jeudy. / © France 3 Franche-Comté : Frédéric Buridant

Alexandre Jeudy avait 23 ans. Il a été fusillé en octobre 1914. Pour des faits ambigus. La commune a demandé sa réhabilitation au ministère des anciens combattants. 

Par Sophie Courageot

Un 14ème nom sur le monument aux morts de la petite commune ?

Le maire d'Amage, commune du nord de la Haute-Saône se bat pour que l'histoire n'oublie pas l'un de ses poilus.

Alexandre Jeudy a été fusillé par son régiment le 19 octobre 1914. Fusillé pour l'exemple. Au motif d'avoir abandonné son poste face à l'ennemi.

Mais pour le maire, l'histoire n'est pas si simple. Le soldat se serait blessé accidentellement avec son fusil.

L'élu a envoyé début octobre une lettre de demande de réhabilitation auprès du ministère des anciens combattants.

650 soldats français ont été fusillés lors de la première guerre mondiale. 

En mémoire d'Alexandre Jeudy
Reportage : Sandry Vicente et Frédéric Buridant

 

Sur le même sujet

Décès de Nilda Fernández : le chanteur franco-espagnol a vécu 5 ans dans l’Yonne

Les + Lus