Coronavirus Covid-19 : le groupe Les Goguettes fait le buzz avec sa reprise parodique de "Vesoul" de Jacques Brel

Avec près de 2,5 millions de vues en quelques jours, une reprise parodique de "Vesoul" de Jacques Brel cartonne. À l'origine de cette vidéo, le groupe parisien Les Goguettes.
Créé en 2013, Les Goguettes est un groupe parisien.
Créé en 2013, Les Goguettes est un groupe parisien. © Les Goguettes
Il a du mal à réaliser. "On ne s'y attendait pas. C’est une très bonne surprise. Ça rencontre un écho que nous n'aurions pas soupçonné", se réjouit Valentin Vander, chanteur du groupe "Les Goguettes". Avec près de 2,5 millions de vues en l'espace de trois jours, le clip "Tu voulais voir le salon" est devenu numéro 1 des tendances sur la plateforme Youtube

Cette vidéo est une chanson parodique de "Vesoul" de Jacques Brel. Valentin Vander, au chant et à la guitare, et Clémence Monnier, au piano, tournent ainsi en dérision notre quotidien de confinés : "T’as voulu voir le salon et on a vu le salon. T’as voulu voir la chambre et on a vu la chambre. [...] J’ai voulu voir le balcon et on n’a pas de balcon."

Découvrez le clip "Tu voulais voir le salon"


Allocutions d'Emmanuel Macron, pénurie de masques, attestations, rien n'est épargné. "On est critique sans être militant. Notre but premier, c’est de faire de l’humour", assure Valentin.

T’as voulu voir Macron et on a vu Macron… Maintenant tout est plus clair, on sait ce qu’il faut faire ! Pour pas se contaminer, il faut se confiner mais pour se déconfiner, il faut être immunisé. Pour être immunisé, faut se faire contaminer. Pour se faire contaminer, il faut se déconfiner, CQFD.

- Extrait du clip "Tu voulais voir le salon"


Une réalisation "avec les moyens du bord"

Des paroles sur mesure qui se marient avec le rythme entraînant de la chanson Vesoul. "Elle a un débit rapide, ça permet d’induire une folie douce dans l’humour. Par rapport au contexte, je trouve ça drôle", explique Valentin.

Pour ce qui est de la réalisation, le clip a été pensé "avec les moyens du bord". "Valentin, qui est confiné avec sa famille dans le Gers, a écrit le texte. J'ai enregistré l'arrangement au piano. Et Valentin a ensuite posé sa voix à distance", détaille Clémence. Les deux amis ont aussi pu compter sur l'aide de Julia, la sœur de Valentin, pour le montage.

Jouer avec l'actualité en musique, c'est un peu la spécialité des Goguettes. Interrompus pendant leur tournée de spectacles en France à cause du coronavirus, les membres du groupe ont publié quatre vidéos depuis le début du confinement. Une façon pour eux de "maintenir le lien avec le public". Sur leur chaîne Youtube, on retrouve notamment "On l’a pas vu venir", une reprise parodique de "Je l’aime à mourir" de Francis Cabrel. Ils reviennent avec humour, une nouvelle fois, sur l’arrivée de l’épidémie en France et sur la gestion politique de la crise : "C’est pas une petite grippette qui va bloquer le pays. En France, on n’est pas des mauviettes et on vit en démocratie."
 

Découvrez le clip "On l'a pas vu venir"



Les Goguettes prévoient d’autres vidéos dans les jours à venir. Et à la question : "Êtes-vous déjà venu à Vesoul ?", Valentin répond : "Non mais promis, j'irai une fois le confinement levé." "Il y aura un avant et un après coronavirus pour nous", ajoute Clémence, qui annonce une date en 2021 dans la salle parisienne La Cigale.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société musique culture réseaux sociaux