Cet article date de plus de 3 ans

Grand froid : un ménage sur quatre concerné par la précarité énergétique dans la région

L'hiver, les dépenses énergétiques grimpent vite, surtout en cas de domicile mal isolé. Le salon de l'habitat de Vesoul (Haute-Saône) propose des solutions.  
A l'image d'autres départements ruraux comme la Lozère, la Meuse ou l'Ariège, la Haute-Saône réserve bien des surprises en termes d'immobilier : quand l'hiver est là, les professionnels constatent souvent des problèmes d'isolation.

Chez les plus démunis, on parle alors de précarité énergétique : impossible de se chauffer décemment, quand le thermomètre affiche des températures en deçà de 0° comme c'est le cas en cette fin février. 

Un ménage sur quatre est concerné en Bourgogne-Franche-Comté selon une étude de l'Insee : au moins 10 % de leurs revenus sont consacrés à l'énergie.

Pour réduire les coûts, des solutions sont proposées au salon de l'habitat de Vesoul, comme vous pouvez le voir dans ce reportage signé Frédéric Buridant et Philippe Arbez : 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergie environnement société