Cet article date de plus de 8 ans

Les éleveurs de Haute-Saône un peu abattus

Des soucis en perspective pour les éleveurs de porcs de Haute-Saône. Le futur abattoir de Vesoul ne sera pas prêt quand l'ancien fermera ses portes à la fin de cette année. Comment et où vont-ils faire abattre leurs bestiaux en attendant ?
L'abattoir de Vesoul doit fermer à la fin de l'année. Son successeur n'est pas encore prêt. Les éleveurs devront parfois faire plusieurs heures de route pour aller tuer leurs bêtes.
L'abattoir de Vesoul doit fermer à la fin de l'année. Son successeur n'est pas encore prêt. Les éleveurs devront parfois faire plusieurs heures de route pour aller tuer leurs bêtes. © F3Franche-Comté
Un abattoir à Vesoul, il y en a deux.
Mon premier n'est plus aux normes et doit fermer le 31 décembre.
Mon second est encore à l'état de moellons. Il sera fini au printemps.

Et mon tout, est un sacré problème pour les éleveurs du secteur. Voilà pour la (steak) charade.

En 2013, une fois le vieil abattoir fermé, certains devront faire plus de deux heures et demi de trajet aller et autant retour pour se rendre à l'abattoir le plus proche, situé à Valdahon. En attendant la fin des travaux pour le nouvel outil, construit à Pusey par trois Gaec de la région.

Les éleveurs ont donc demandé une dérogation pour utiliser quelques mois de plus le vieil abattoir vésulien. Mais ce n'est pas si simple.

Les explications de Stéphanie Depierre et Fabienne Le Moing


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture