"Parlons d'amours", un festival de cinéma LGBT à Vesoul pour lancer le débat et faire bouger les choses

Publié le

Provoquer l’échange et le débat. C’est ce que souhaite le cinéma Majestic de Vesoul en organisant au mois de juin la diffusion de films LGBT et des temps d’échanges avec des associations.

Cinq jours, une dizaine de films et des débats pour faire bouger les choses. Du 22 au 26 juin, le cinéma Majestic de Vesoul lance un festival de cinéma LGBT. Une première en Bourgogne-Franche-Comté. Pour cette édition inaugurale, c’est modestement mais avec ambition qu’Elizabeth Ducos, conseillère artistique du cinéma, souhaite mettre en avant cette cause au travers de productions cinématographiques. De « Portrait de la jeune fille en feu » à « Call me by your name », de plus en plus de films couvrant le thème de l'homosexualité rencontrent le succès et touchent un large public.

C’est en collaboration avec les associations et structures de la région qu’elle a imaginé ce festival afin qu’il touche tout le monde, la communauté LGBT comme le grand public. Ces associations interviendront également durant le festival pour présenter leur travail et leur public, mais aussi et surtout animer des moments d’échanges.

Je veux que ce soit très joyeux, qu’on ait des émotions. Qu’on se marre, qu’on soit touchés

Elizabeth Ducos

Cela faisait un moment qu’Elizabeth Ducos y pensait à ce festival, « après deux années où l’on est resté replié sur soi, où on a eu un peu peur de l’autre, je me suis dit que ça serait pas mal de faire un tour d’horizon de la culture LGBT et de ses films. Je pense que c’est le bon moment parce que la société change, on ne voit plus la famille de la même façon ».

Une salle de projection, c’est aussi un lieu de rencontre. Et cette amoureuse du cinéma aime réunir les gens autour d’un sujet, et provoquer l’échange et le débat. Selon elle, « cette initiative peut servir à la communauté LGBT mais cela est aussi une manière de s’ouvrir à l’autre et de mieux comprendre certaines choses ».

Particulièrement touchée par cette cause, Elizabeth Ducos compte bien utiliser la culture et particulièrement le cinéma pour apporter du réconfort à certains et de l’ouverture d’esprit à d’autres. « L’homosexualité n’est pas encore toujours vécu de façon sereine, que ce soit les personnes concernées ou l’entourage. Il y a du boulot à faire… ».

Elizabeth Ducos peaufine actuellement la programmation et compte bien ramener quelques pépites du festival de Cannes auquel elle va se rendre prochainement. Et pour conclure en beauté, la conseillère artistique du cinéma Majestic espère pouvoir projeter La revanche des crevettes pailletées, film suivant les aventures d'une équipe de water-polo gaie, nommée les Crevettes Pailletées.