Sécurité : Alain Chrétien, maire de Vesoul, signe une tribune avec 17 maires de droite pour réclamer plus de pouvoirs

Dans une tribune parue ce dimanche dans le Journal du Dimanche, plusieurs élus réclament davantage de pouvoirs concernant la sécurité dans leur commune, pour eux et leur police municipale. Alain Chrétien, maire de Vesoul, fait partie des signataires. 

Alain Chrétien le 21 septembre 2018.
Alain Chrétien le 21 septembre 2018. © France 3 Franche-Comté
"En tant que maires, nous sommes confrontés chaque jour à la diversité des préoccupations légitimes de nos concitoyens. Depuis plusieurs années, nous nous battons pour que la sécurité, qui est d'abord de la compétence de l'Etat, soit assurée avec force et autorité pour que les délinquants et les trafiquants de drogue soient inquiétés dans notre pays" écrivent les 18 premiers magistrats de droite, dont Alain Chrétien, maire de Vesoul dans une tribune publiée sur Le JDD, ce dimanche 26 juillet. Parmis les signataires, on trouve également Christian Estrosi (Nice), François Grosdidier (Metz) ou encore Arnaud Robinet (Reims).

Ces derniers proposent une "convention" renforçant les pouvoirs de "maires volontaires et disposant d’une administration adaptée", dans un contexte de "menace terroriste et de délinquance sans doute renforcée par les crises sanitaire, économique et sociale liées au Covid-19".

Le Premier ministre Jean Castex, en déplacement samedi à Nice, a annoncé plusieurs initiatives contre l'insécurité, et notamment l'expérimentation prochaine à Nice de l'extension des compétences de la police municipale. 

"Faire confiance aux maires de France"

En clair, les édiles souhaitent avoir accès à certains fichiers tels que ceux des permis de conduire, des voitures volées, des personnes recherchées ou encore des fichés S. Ils réclament "la capacité de fermer des établissements posant des problèmes récurrents de tranquillité publique ou ne respectant pas les arrêtés municipaux, ainsi que des pouvoirs supplémentaires à l'égard des marchands de sommeil et des squatteurs".

Les 18 maires souhaitent également que la police municipale puisse procéder à des contrôles d'identité sur leurs communes.

"Il est temps de faire confiance aux maires de France" conclut la tribune.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société police politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter