Vesoul : le maire Alain Chrétien décidé à armer la police municipale

Les dernières attaques terroristes ont achevé de le convaincre. Alain Chrétien, maire (Agir-la droite constructive) de Vesoul va engager sa ville dès lundi 2 novembre dans l'armement de ses 6 policiers municipaux avec des pistolets ceinture. 
Alain Chrétien le 21 septembre 2018.
Alain Chrétien le 21 septembre 2018. © France 3 Franche-Comté
Il ne fallait plus grand chose pour décider Alain Chrétien. Lorsque jeudi 29 octobre, des policiers municipaux de Nice ont mis hors d'état de nuire l'homme qui venait de tuer trois personnes dans une église, le maire Agir - la droite constructive de Vesoul a décidé de franchir le pas. Il engagera dès ce lundi 2 novembre l'armemment des 6 policiers municipaux. 

Cette idée, il l'a depuis longtemps. "L'équipe est aujourd'hui fiable et solide, explique Alain Chrétien, composée pour moitié d'anciens gendarmes. Il y a un esprit d'équipe. C'est un collectif qui a mis du temps à se stabiliser mais qui permet aujourd'hui de franchir ce cap. "

Il s'agit avant tout de protéger les policiers municipaux. "Ils doivent se sentir en confiance pour intervenir, poursuit le maire. Ces pistolets de 9 mm sont avant tout une arme de dissuasion. Ils ne sont pas faits pour être utilisés à tout prix. C'est un dernier recours." Ils permettront du reste aux policier smunicipaux de patrouiller aux côtés des policiers nationaux au besoin. 

Alain Chrétien l'assure. Il conditionne cet armemement à l'effort que consentira l'État à maintenir l'effectif de 63 policiers nationaux au commissariat de Vesoul (trois policiers pourraient ne pas être remplacés après leur départ en retraite) et le maintien de la BAC (Brigade anticriminalité) sur le territoire. Mais les discussions avec la préfète de Haute-Saône, Fabienne Balussou, le laissent confiant. 

Un investissement de plusieurs milliers d'Euros


Car armer des policiers municipaux représente un gros budget. D'abord, il faut les former sur plusieurs mois, effectuer des tests y compris psychologiques. Et puis, il faut réaliser des travaux dans les locaux de la police municipale pour la doter d'une armurie. Le budget sera soumis au conseil municipal de décembre. L'armement effectif de la municipale ne devrait donc intervenir qu'au premier semestre 2021. 

Mais il s'inscrit dans un projet d'extension de cette organe de protection et d'accompagnement des citoyens. Alain Chrétien ambitionne de doubler les effectifs d'ici la fin de son mandat. "Et recruter des policiers est très difficile aujourd'hui, conclut-il. Alors une police municipale armée, c'est plus attractif pour les agents..."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité