Vesoul : le Tibétain Pema Tseden récompensé au Festival des Cinémas d'Asie

La 25e édition du Festival international des cinémas d'Asie (FICA) de Vesoul a décerné mardi 12 février son Cyclo d'Or au film "Jinpa" du réalisateur tibétain Pema Tseden.
Vesoul : le palmarès du FICA 2019


Le jury international, présidé par le réalisateur singapourien Eric Khoo, a récompensé "Jinpa" du prix le plus prestigieux en raison de "l'originalité de son style et de son langage cinématographique unique", selon le communiqué.

"Jinpa", "une histoire de vengeance et de rédemption", raconte le parcours d'un chauffeur de camion qui croise brièvement la route d'un auto-stoppeur décidé à tuer un homme qui lui a causé du tort.
 
Extrait Jinpa de Pema Tseden


Le film est une adaptation de deux nouvelles : "L'Assassin" de Tsering Norbu, et "J'ai écrasé un mouton", de Pema Tseden. Le réalisateur et scénariste tibétain obtient son 2e Cyclo d'Or après avoir été consacré une première fois en 2016 à Vesoul pour un autre long-métrage, "Tharlo".
    

Le grand prix du jury international a été remis à "Rona Azim's Mother", de Jamshid Mahmoudi (Afghanistan), "pour sa sincérité et sa façon de montrer l'affection pour les réfugiés afghans en Iran".

 
Extrait de "Rona Azim's Mother", de Jamshid Mahmoudi (Afghanistan)

    
Ce film a également reçu le prix Inalco, offert par l'Institut national des langues et civilisations orientales.
    
Le prix du jury international revient à "Sub-zero wind", de Kim Yu-ri (Corée du Sud), "pour sa capacité à raconter une histoire intense à travers une multitude de petits détails".
    
Le Fica a également remis un "Cyclo d'Or d'honneur" au président du jury, Eric Khoo, pour l'ensemble de son oeuvre.
    
Cette 25e édition s'est déroulée du 5 au 12 février 2019 et a réuni 32.700 spectateurs.
    
Le festival des cinémas d'Asie
a été créé en 1995 Jean-Marc et Martine Thérouanne: c'est le plus ancien festival d'Europe consacré au cinéma asiatique et le plus fréquenté.
 
  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture