INFOGRAPHIES. Homme, de 53 ans, cadre : découvrez le portrait robot du conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté

Le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a un nouveau visage à l'issue du second tour des élections, dimanche 27 juin 2021. Âge, profession, parti… nous vous proposons de découvrir le portrait robot de la nouvelle assemblée.
Session restreinte du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté durant le confinement, en avril 2020.
Session restreinte du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté durant le confinement, en avril 2020. © JC TARDIVON / MAXPPP

Plus d'hommes que de femmes

Les listes présentées aux électeurs devaient être paritaires et alterner un homme et une femme, ou inversement, dans chaque département. Mais celles-ci commençant généralement par des noms d'hommes, le conseil régional est finalement plus masculin que féminin. La nouvelle assemblée compte ainsi 52 hommes pour 48 femmes.

La liste menée par Marie-Guite Dufay est la seule à compter plus de femmes que d'hommes (29 contre 28), celle de Gilles Platret est parfaitement paritaire (9 femmes, 9 hommes). Les listes Odoul et Thuriot comptent davantage d'hommes que de femmes.

Si l'infographie ne s'affiche pas, cliquez ici.

Cette situation n'est pas nouvelle. En 2015, le conseil régional était déjà davantage masculin que féminin, avec 53 hommes contre 47 femmes.

Une assemblée plus âgée

Les élus du nouveau conseil régional ont une moyenne d'âge de 53,2 ans. C'est quasiment cinq ans de plus que la moyenne d'âge de l'assemblée élue en 2015 (48,6 ans). La liste de Julien Odoul (RN) a la moyenne d'âge la plus faible (48,1 ans). Celle de Denis Thuriot a la plus élevée (58,7 ans). Le conseiller régional le plus âgé, qui présidera donc la première séance, est l'élue communiste de Saône-et-Loire Jacqueline Bramant (73 ans). La plus jeune est sur les bancs du RN, il s'agit de Mélanie Fortier, âgée de 23 ans et élue en Côte-d'Or.

L'âge médian de la nouvelle assemblée est de 54 ans. On compte autant d'élus âgés de plus de 54 ans que d'élus âgés de moins de 54 ans.

De nombreux cadres

Le nouveau conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté est majoritairement composé de cadres et de professions intellectuelles supérieures. Il compte ainsi 18 cadres de la fonction publique, 14 cadres administratifs et commerciaux d'entreprise et 8 professions libérales. L'assemblée ne compte plus d'ouvriers, alors qu'il y en avait 3 en 2015. Mais elle a davantage d'agriculteurs : 4 en 2021 contre un seul en 2015.

Nous vous proposons d'explorer les catégories professionnelles de l'ensemble du conseil régional ou d'une liste uniquement dans l'infographie ci-dessous. Plus un bloc prend de la place, plus il représente un nombre d'élus important. Il est possible de cliquer sur un bloc pour consulter le détail des professions qui le composent.

Cette répartition diffère assez peu du profil des élus de la précédente assemblée. À l'issue des régionales 2015, l'assemblée de Bourgogne-Franche-Comté comptait déjà 16 cadres et cadres supérieurs du secteur privé, 11 fonctionnaires de catégorie A, 4 avocats, 3 ingénieurs.

Une majorité de gauche plurielle

La majorité de Marie-Guite Dufay, la présidente sortant PS du conseil régional, s'élargit de 51 à 57 sièges. Elle compte 28 élus PS, 9 élus divers gauche, 8 élus communistes, 8 écologistes (6 Europe Écologie Les Verts, 1 Cap Écologie, 1 Génération Écologie) et 4 du Parti radical de gauche.

Les listes de Julien Odoul et Gilles Platret obtiennent toutes deux 18 sièges. La liste Platret compte 13 élus LR, 2 divers droite, 2 Debout la France et 1 du Mouvement écologiste indépendant. La liste de Denis Thuriot obtient 7 sièges : 3 pour La République en Marche, 1 divers centre, 1 Territoire de progrès, 1 centre droit et 1 Agir.

En 2015, la majorité de Marie-Guite Dufay était moins diverse. Elle était quasi-exclusivement composée d'élus socialistes (47 sur 51). Le groupe de droite mené par François Sauvadet était lui constitué uniquement d'élus Les Républicains, UDI et divers droite.

Les élus en détail

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région bourgogne franche-comté politique fusion des régions réforme territoriale élections régionales 2021 élections