Automobile : amendes routières sans frontière

Sur la route en Europe, vous faites un pied de nez aux radars automatiques ? Grave erreur !

En vacances ou en weekend à l'étranger, certains conducteurs ont le pied lourd. Et les préjugés bien ancrés. Français à l'étranger, ou étrangers sur les routes de France, rien ne les empêche de flirter avec les limites de vitesse, de les dépasser. Sans peur des radars automatiques.

Une mauvaise habitude qui va coûter de plus en plus cher. Désormais, un excès de vitesse commis en Europe peut être sanctionné à domicile. Dans la boîte aux lettres, il y aura la prune. Merci "Eucaris" : il s'agit d'un échange électronique d'informations sur les auteurs des infractions et sur les sanctions.

Quels pays concernés ?

France, Allemagne, Belgique, Italie et Luxembourg pour l'Union Européenne, plus la Suisse : Tous ces pays appliquent un accord de réciprocité. En 2013, tous les membres de l'Union Européenne devront avoir transcrit dans leur réglementation le même principe : Le mauvais conducteur sera automatiquement le payeur, où qu'il soit en Europe.

Est-ce que je peux passer entre les gouttes ?

En principe, non. Auparavant, il suffisait d'ignorer les amendes étrangères reçues à domicile. A condition de ne pas retourner dans le pays concerné, aucun risque de poursuite, de paiement imposé par la police sur le bord de la route ou de saisie du véhicule. Maintenant, le risque est que l'administration française prenne le relais pour exiger le paiement de l'amende...

Enfin, il n'y a pas de délai de prescription d'un an pour les contraventions routières en dehors de la France.

Et les points de mon permis ?

C'est la seule consolation : Le permis à points n'est pas répandu dans toute l'Europe. Pas de retrait de point pour un excès de vitesse à l'étranger.

Des précisions complémentaires sur la conduite à l'étranger ?

Les réponses sont sur le portail de l'administration française.