Bourgogne : un député anti-gay dans le collimateur

Un collectif appelle à voter contre les députés anti-gays, dont Jean-Marc Nesme, élu UMP de Saône-et-Loire

Des associations d'homosexuels, bi et trans appellent à faire battre le FN et des députés ouvertement opposés à leurs revendications.

Dans un communiqué commun, l'Inter-LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans), la Fédération LGBT et la CIF (coordination interpride France) se sont positionnées jeudi 7 juin 2012 en faveur des candidats aux législatives favorables à l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples de même sexe.
 

En décembre 2011, le député Jean-Marc Nesme (UMP, Saône-et-Loire) et le sénateur Dominique de Legge (UMP, Ile-et-Vilaine) avaient relancé l'entente parlementaire sur "le droit de l'enfant à être accueilli par un père et une mère", initiée en 2006 pour s'opposer à l'adoption et au mariage gay. Plusieurs dizaines de sénateurs et députés ont signé cette "entente".

"Le Front national et les députés sortants signataires de "l'entente parlementaire" véhiculent un discours discriminant d'un autre temps. Ils s'opposent à tout ce qui pourrait conduire à un plus grand respect envers les LGBT. Ils refusent que l'on nous accorde les même droits qu'aux autres citoyens et vont jusqu'à refuser notre visibilité", dénoncent les trois associations. "Nous ne voulons pas d'une société stigmatisante, tournée vers le passé et accrochée à des peurs dépassées", affirment les associations, qui avaient demandé aux candidats de se positionner sur leurs revendications.

150 candidat(e)s ont répondu à l'appel

"Près de 150 candidat(e)s, issus de toutes les régions de France et de différentes formations politiques ont répondu à l'appel". Ils "se sont très majoritairement engagés (...) à ouvrir le mariage aux couples de même sexe, reconnaître l'homoparentalité, accorder des droits aux personnes trans, mettre en oeuvre des programmes de lutte contre les discriminations", saluent les associations.
 

Dans un autre communiqué, l'association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) invite "ceux qui souhaitent faire enfin cesser les discriminations envers les personnes homosexuelles et les familles homoparentales, à porter leur suffrage sur les candidats qui se sont engagés pour la reconnaissance du mariage et de l'adoption pour tous, afin que se dégage une majorité favorable à nos revendications".