Des Dijonnais privés de bus pour aller au bac ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Tarrisse et AFP

LA CGT de Keolis Dijon a déposé un préavis de grève pour la journée du lundi 18 juin. Le jour du bac.

Le lundi 18 juin 2012, c’est le début des épreuves du baccalauréat mais la CGT a déposé un préavis de grève sur les lignes Divia 1 à 16, 18, 19 et CITY. Les parents d'élèves s'inquiètent.

Sur son site internet Kéolis présente ses excuses : « Keolis Dijon vous présente par avance ses excuses pour les désagréments occasionnés et conseille aux futurs bacheliers de prendre toutes leurs précautions ».

Les parents d’eleves ont réagi aujourd’hui, regrettant ouvertement cette déciison dans un communiqué de la FCPE: «  Nous, parents d'élèves, aurions aimé plus de discernement dans le choix de la date : que vont faire les élèves qui n'ont pas d'autre moyen de transport ? Qui, comment, quand vont-ils être prévenus ?  » Puis, ils demandent  des solutions : « Nous parents d'élèves F.C.P.E. demandons à la C.G.T., à KEOLIS DIJON, à la COMADI et à la communauté éducative de faire primer l'intérêt des élèves et d'apporter des solutions immédiates à cette menace ».

Frédéric Pissot, délégué syndical chez Divia/Keolis, estime que "le choix de la date n'est pas dépendant de la CGT mais de la direction. On nous a imposé le 18 juin pour mettre en service la montée par l'avant et la nouvelle billettique sans contact qui vont entraîner des délais et des gestions de flux supplémentaires. C'est pour ça que nous faisons grève".

Pour l’heure, seul un plan transport est prévu pour pallier les perturbations, il sera dévoilé le samedi 16 juin. Le rectorat a réclamé de la bienviellance à l'égard des retardataires.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.