La mosquée encore incendiée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Florent Boutet

C'est le deuxième incendie volontaire contre la mosquée en un mois. Il a été revendiqué par un groupuscule.

video title

video title

Montbéliard : 2e incendie volontaire à la mosquée

La camionette de l'association de la mosquée avait déjà été incendiée au début du mois d'octobre. Un peu plus d'un mois plus tard c'est un mur de la salle de prière qui a été détruit par le feu. Les representants de la communauté musulmane dénoncent des actes racistes. L'incendie a été revendiqué.

Les faits se sont déroulés cette nuit. Une poubelle enflammée a été projetée contre la façade de la mosquée de Montbéliard. Les dégâts sont importants. Des tracts ont également été jetés devant l'édifice musulman.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le groupuscule qui a revendiqué cet incendie est le même que celui qui s'en est pris dernierement au lieu de culte. Début octobre, la camionette de l'association "pour la mosquée de Montbéliard" la plus importante association  musulmane de la région avait déjà été incendiée devant la mosquée.

"Les échappées belles" serait un groupe de femmes plus ou moins influencées par l'extrême-droite. Les representants de la communauté musulmane de Montbéliard ont dénoncé des actes racistes. C'est le gérant du lieu de culte qui a découvert le sinistre vers 5h du matin. Pour l'instant on ne sait pas encore si la salle de prière pourra encore être utilisée.

Ce soir Martine Aubry a condamné cet incendie. Pour la première secrétaire du Parti Socialiste, c'est "un acte odieux et inadmissible. Ces attaques sont alimentées par l'ignorance et de la xénophobie que beaucoup de discours stigmatisants contribuent à nourrir dans notre pays. Le PS appelle tous les républicains à refuser la banalisation du racisme".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité