Sens : mieux aider les élèves handicapés à l'école

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

Luc Chatel, Roselyne Bachelot et Marie-Anne Montchamp ont visité deux établissements scolaires dans l'Yonne.

video title

Sens : 4 visites ministérielles

Quatre ministres - Luc Chatel, Roselyne Bachelot, Marianne Mauchamp et Henri de Raincourt - ont visité 2 établissements scolaires et plus particulièrement 2 classes destinées à la scolarisation des élèves handicapés.

La scolarisation des élèves handicapés était au centre du déplacement de Luc Chatel, ministre de l’Education nationale; Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des Solidarités, et Marie-Anne Montchamp, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Solidarités et de la cohésion sociale, sur les terres icaunaises d'Henri de Raincourt, lundi 12 septembre 2011.

A l’occasion de la visite d’une classe d’intégration scolaire (CLIS) à l’école Aristide Briand, les ministres ont rencontré les élèves. Ils se sont aussi entretenus avec les représentants de la communauté éducative. Au collège Montpezat, les ministres ont visité l’unité localisée pour l’inclusion scolaire (ULIS), où ils ont renconté les élèves et l’équipe pédagogique.



Une table ronde sur la scolarisation des élèves handicapés a aussi été organisée avec des représentants de l’Etat, des élus locaux, de l’Education nationale et des membres du secteur socio-éducatif. Les témoignages et les échanges avaient pour but d’illustrer la mise en œuvre des mesures prises lors de la Conférence Nationale du Handicap du 8 juin 2011.

"Cette année, dans l'environnement budgétaire contraint de l'Education nationale, nous augmentons la politique en faveur des handicapés de 13%" , a déclaré notamment Luc Chatel. Le ministre a annoncé la création de 2 000 postes supplémentaires d'AVS (auxiliaires de vie scolaires). Mais, les besoins sont estimés à 7 000 au plan national. Rien qu'en Saône-et-Loire, par exemple, la moitié des AVS a été supprimée durant l'été.



Cependant, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des Solidarités, reste résolument optimiste : "le nombre des AVS a doublé en 5 ans, il est passé de 13 000 à 26 000, ça c'est la réalité", a-t-elle conclu. Ces renforts sont attendus dans les établissements scolaires d'ici les vacances de la Toussaint. Reste encore à connaître leur répartition par académie.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité