INFOGRAPHIE. Coronavirus Covid-19 : 994 morts dans les hôpitaux, 58 personnes en réanimation en Bourgogne-Franche-Comté

© Alexandre MARCHI - maxPPP
© Alexandre MARCHI - maxPPP

L'Agence Régionale de la Santé communique chaque jour le nombre de patients hospitalisés, ceux en réanimation et ceux décédés en milieu hospitaliers et en Ehpad. Voici le point du lundi 25 mai.

Par France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Quelles sont les dernières informations communiquées ?

  • 624 personnes restent hospitalisées pour formes graves de COVID-19 dont 58 en réanimation.
  • 3226 personnes sont désormais sorties d’hospitalisation.
  • Le nombre de décès depuis le début de l'épidémie s’établit à 994 en milieu hospitalier.
 


Pour les établissements médico-sociaux essentiellement les Ehpad, le chiffre s'établit au 22 mai à 640 décès dans les établissements médicaux-sociaux.

Le système de suivi du dépistage a intégré le dimanche 24 mai, 556 nouveaux résultats de tests, dont 4 positifs.
 
© ARS
© ARS
 

Un nouveau baromètre


Depuis lundi 11 mai, le niveau de l’épidémie ne se mesure plus seulement sur le nombre d’hospitalisations mais aussi sur les tests pratiqués de manière plus systématique. Ainsi les résultats de 3 500 tests ont été communiqués par les laboratoires aux autorités sanitaires cette semaine, et 48 étaient positifs.
Plus de 220 patients ou contacts sont recensés dans Contact Covid .

La semaine dernière, l’ARS annonçait une capacité de tests quotidiens de 3 700 à 4 000. On en est loin. « Mais on en a encore sous le pied, précise Pierre Pribile le directeur général de l'ARS. On peut monter en charge. »

Sont testées deux types de profils :
- les personnes présentant des symptômes et que leur médecin aura envoyées vers un laboratoire d’analyses munies d’une prescription
- les personnes contactées par l’assurance maladie – les fameuses brigades covid- comme étant susceptibles d’avoir côtoyé des personnes infectées.

  
 

 


Espaces publics : Continuer le nettoyage habituel de la voirie

Devant l’absence d’argument scientifique justifiant l’intérêt de désinfecter la voirie pour prévenir des risques de transmission du virus, et au regard des impacts environnementaux potentiels, le Haut conseil de la santé publique recommande :
-de ne pas mettre en œuvre une politique de nettoyage spécifique ou de désinfection de la voirie dans le contexte de l’épidémie du COVID-19
-de continuer d’assurer le nettoyage habituel des voiries et du mobilier urbain avec les équipements de protection habituels des professionnels
 

L'évolution de l'épidémie de coronavirus

Les infographies ci-dessous sont mises à jour de manière automatique à partir des données publiées par Santé Publique France sur la prise en charge des patients atteints du Covid-19 dans les hôpitaux depuis le 18 mars. La mise à jour intervient généralement aux environs de 19 heures chaque jour.
 
 
 

Une bonne nouvelle dans tous ces chiffres : le nombre de personnes de retour à leur domicile suite à l'améliration de leur état de santé augmente jour après jour grâce au travail des personnels soignants des hôpitaux de notre région.
 


Le détail par département

La situation est très différente selon les départements de Bourgogne-Franche-Comté. Certains comptent peu de cas quand d'autres en accumulent des centaines. Découvrez le détail des données dans les huit départements de la Bourgogne-Franche-Comté.
 





















Le repérage et le test des cas contacts

Si une personne est testée positive, un travail d’identification de tous ceux qui auront eu un contact rapproché avec elle sera engagé. Ces cas contacts seront testés et invités à s’isoler s’ils sont positifs.
A partir du 11 mai, le dispositif de « contact tracing », à savoir de détection des cas contacts, aura un rôle majeur dans la lutte contre la propagation du virus sur notre territoire.
L'identification de ces cas contacts sera assurée par :
  •  les professionnels de santé (médecins généralistes notamment) mobilisés en première ligne pour la recherche des cas contacts dans la cellule familiale,
  •  les équipes de l'Assurance maladie qui constitueront des plateformes téléphoniques dans chaque département. Elles seront chargées d’identifier les cas contacts au-delà de la cellule familiale, de les appeler et de les inviter à se faire tester en vue d'un éventuel isolement.
  • Les médecins généralistes seront les premiers maillons du dispositif. Ils auront à rechercher et à signaler à l’Assurance maladie les personnes avec lesquelles leur patient symptomatique aura été en contact afin d’aider à leur identification. Il s’agira en premier lieu des personnes résidant au domicile du patient, mais aussi des personnes ayant eu un contact avec lui dans les 48 heures précédant l’apparition de ses premiers symptômes.
 

 

Un site internet pour savoir si on est contaminé par le coronavirus

Un site internet a été mis en ligne pour aider ceux qui se demandent s’ils ont été contaminés par le coronavirus : on peut évaluer ses symptômes et être conseillé sur la marche à suivre.

Le site maladiecoronavirus.fr permet de faire un "test" anonyme et gratuit : il faut répondre à 24 questions portant sur ses symptômes (fièvre, toux, gêne respiratoire, courbatures...) mais aussi sur ses antécédents médicaux et son âge.

Les premiers signes du COVID-19 sont la toux et la fièvre. Une personne qui ressent ces symptômes est invitée à rester chez elle en limitant ses contacts, la maladie guérissant dans la très grande majorité des cas, avec du repos.

 

Une plateforme de bénévoles


Lancée  dans toute la France, la plateforme "prêter main forte" rencontre un franc succès : 1 500 bénévoles déclarés à l’échelle nationale en trois jours, dont 200 pour la Bourgogne-Franche-Comté.
Objectif de ce dispositif : faire correspondre une offre de bénévoles disposant de compétences hors du champ du soin, avec les besoins de renforts ponctuels des établissements de santé et
médico-sociaux. Que ces besoins concernent l’accueil, l’administratif, la communication, l’informatique, la logistique ou la restauration…
Toute personne dont le profil métier permet de prêter main-forte quelques heures ou quelques jours peut se porter candidat sur le site : https://www.pretermainforte.fr/


Ce service complète le dispositif #Renforts-Covid qui permet quant à lui la rencontre entre les besoins urgents des établissements de santé et médico-sociaux et les compétences de soignants (étudiants, actifs, retraités...).
Plus de 2 440 volontaires se sont déclarés sur le site sur lequel 470 établissements se sont inscrits.
1 200 demandes de renforts ont été formulées, essentiellement pour des compétences d’aidessoignants
et d’infirmiers. Plus de 440 besoins ont déjà été pourvus.

  

En Bourgogne Franche-Comté, 10 établissements sont habilités à prendre en charge les malades

  • CHU de Besançon - centre de référence du coronavirus 
  • CHU de Dijon - centre de référence du coronavirus 
  • les centres hospitaliers d’Auxerre et de Sens
  • les centres hospitaliers de Chalon-sur-Saône et Mâcon
  • le centre hospitalier de l’agglomération de Nevers
  • l’hôpital de Lons-le-Saunier
  • l’hôpital Nord-Franche-Comté
  • l’hôpital de Vesoul
 

Le rappel des mesures barrières pour limiter la propagation du virus 

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique.​​​​​​
  • Rester chez soi
 


 

Que faire si vous pensez avoir été contaminé par le coronavirus ?

En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans une zone ou dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus :

  • Contactez le Samu Centre 15 en faisant état de vos symptômes et de votre séjour récent.
  • Evitez tout contact avec votre entourage.
  • Portez un masque (sur prescription médicale).
  • Ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.
  • Un numéro vert répond à vos questions sur le Coronavirus COVID-19 en permanence, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus