• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Inondations : l’état de catastrophe naturelle est reconnu pour sept communes de Côte-d'Or

Les dégâts des orages à Bussy-le-Château, en Côte-d'Or / © Sylvain Bouillot
Les dégâts des orages à Bussy-le-Château, en Côte-d'Or / © Sylvain Bouillot

Des inondations et des coulées de boue avaient frappé le département de la Côte-d’Or le 11 mars 2018. Suite à ces intempéries, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour 7 communes de Côte-d’Or.

Par B.L.

Des pluies diluviennes et des torrents de boue



De violents orages et des pluies diluviennes ont frappé une partie de la Côte-d’Or dimanche 11 mars 2018.

Ces intempéries ont provoqué des inondations et des coupures de route. Les pompiers avaient été submergés d'appels : ils avaient réalisé une centaine d'interventions dans la soirée. Une cellule de crise avait dû être déclenchée. Dès le lendemain, le conseil départemental de Côte-d'Or avait annoncé qu’il allait créer un fonds d'aide exceptionnel.

Un fonds exceptionnel d'un million d'euros avait été voté à l'unanimité, en séance plénière, le 26 mars, pour les communes sinistrées et les routes départementales.




L’Etat va apporter son aide à 7 communes 


L’arrêté interministériel en date du 23 mai 2018, publié au Journal Officiel le 22 juin 2018, donne la liste des 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle suite aux inondations et coulées de boue du 11 mars 2018. Il s’agit de :

-Ampilly-les-Bordes
-Bussy-le-Grand
-Chassey
-Magny-la-Ville
-Pouillenay
-Quemigny-sur-Seine
-Villeneuve-sous-Charigny

"A noter que l’arrêté du 23 mai 2018 précise également que la commune de Thury n’a pas été reconnue en état de catastrophe naturelle pour les inondations et coulées de boue du 11 mars 2018", indique la préfecture de Côte-d’Or.


Les sinistrés disposent d'un délai de dix jours à compter de la date de publication de cet arrêté au Journal officiel, soit le 30 mai 2018, pour déposer auprès de leur compagnie d'assurances un état estimatif de leurs pertes afin de bénéficier du régime d’indemnisation prévu par la loi du 13 juillet 1982.


La commune de Pouillenay, en Côte-d'Or, a été particulièrement touchée par les violents orages du dimanche 11 mars 2018. / © Sylvain Bouillot
La commune de Pouillenay, en Côte-d'Or, a été particulièrement touchée par les violents orages du dimanche 11 mars 2018. / © Sylvain Bouillot




A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus