INTERVIEW. JO 2O22, biathlon : on a retrouvé le photographe auteur de cette magnifique photo de Quentin Fillon Maillet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sarah Rebouh, à Zhangjiakou - Chine

L'auteur d'une magnifique photo de Quentin Fillon Maillet, très partagée après la première course de biathlon des Jeux Olympiques de Pékin 2022, a accepté de nous raconter l'histoire derrière ce cliché. Interview.

Vous l'avez peut-être vue si vous suivez de près les informations entourant le biathlon lors des Jeux Olympiques 2022. Quentin Fillon Maillet, le Jurassien en place pour son tir debout lors du relais mixte sur lequel il empoche l'argent a été photographié de la plus belle des manières par  Tobias Schwarz, un photographe de l'Agence France Presse basé à Berlin. Cette photo, prise le 5 février 2022, a rapidement fait le tour des réseaux sociaux. On y voit la balle sortir de la carabine du Franc-Comtois. À la vitesse où les balles partent, réaliser un tel cliché s'avère assez exceptionnel. 

On a souhaité en savoir plus. Nous avons retrouvé Tobias Schwarz, parmi les 728 photographes accrédités sur les Jeux Olympiques de Pékin 2022. L'auteur de cette photo hors du commun a accepté, entre deux shoot, de répondre à nos questions.

Sarah Rebouh : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Tobias Schwarz : Je m'appelle Tobias Schwarz, j'ai 44 ans et je suis photographe pour l'AFP, basé à Berlin, en Allemagne. Je suis né et j'ai grandi à Munich et j'ai commencé à travailler comme photographe dans un journal munichois en 1999. J'ai rejoint Reuters de 2001 à 2014 et je suis à l'AFP depuis 2014.

Quel matériel avez-vous utilisé pour ce cliché ?

J'ai pris cette photo avec un Nikon Z9, vitesse d'obturation 1/32000 et 120 images par seconde, objectif 180-400. Lorsque j'ai reçu ce nouvel appareil avant les Jeux olympiques, j'ai eu l'idée d'utiliser cette option pour une photo typique de biathlon. J'ai toujours voulu en prendre une comme ça.

Une nouvelle technologie d'appareils photo dits sans miroir à obturation et fréquence d'images très rapides permet de prendre des photos à la vitesse dont vous avez besoin pour cela, en dehors des réglages spéciaux du studio.

Parlez-nous des conditions sur place.

Pendant la mise à zéro avant le relais masculin, la lumière était parfaite et les températures inférieures à -10, donc l'arrière-plan "sombre" rendait la scène parfaite. J'ai essayé les mêmes réglages à Zhangjiakou pendant l'entraînement de biathlon et ça avait plutôt bien marché. Obtenir cette image a été un mélange de chance, d'expérience, de timing, et de technologie. 

Qu'avez-vous ressenti quand vous avez constaté la popularité de cette photo ? 

J'étais vraiment heureux que cette image fonctionne. Bien sûr, je suis toujours heureux et honoré lorsqu'une bonne photo est publiée et présentée à un large public. Je tourne des reportages à travers le monde pour l'AFP. Le biathlon est l'un de mes sports d'hiver préférés. Je photographie des Coupes du monde de biathlon depuis près de 15 ans et depuis que j'ai commencé j'essaie de prendre une photo qui inclut la balle d'un athlète.

>>  Suivez les Jeux Olympiques de Pékin 2022 avec France 3 Franche-Comté, en direct de Chine, par ici.