Jardinage : 5 conseils pour bien passer l’hiver et préparer le printemps

Comment oublier quelques heures la crise sanitaire liée au Covid-19 et le confinement ?  En se mettant au vert ! Chez soi et dans le jardin, voici 5 conseils pour vos fleurs, légumes et arbres en ce mois de novembre.
 

Récolter les légumes d'hiver, protéger les plantes et préparer le printemps, il y a encore du travail au jardin au mois de novembre
Récolter les légumes d'hiver, protéger les plantes et préparer le printemps, il y a encore du travail au jardin au mois de novembre © R. Advocat
Ce matin, c’est à la fois la bonne et la mauvaise surprise dans le Doubs. La bonne : il fait froid mais le soleil brille. La mauvaise : la douceur automnale des dernières semaines m‘a fait oublier la nécessité de protéger les plantes du gel !

Car dans le potager, la terre est dure, presque du béton. Galère pour sortir les dernières carottes, les radis d’hiver ou les poireaux… Voici donc mon programme jardinage express du jour.

Protéger les légumes d'hiver

D'abord, protéger les derniers légumes encore en terre. C'est la priorité. Sauf si vous avez une serre, il faut une épaisse couche de feuilles mortes, de paillis ou de compost. Elle permettra à la terre de conserver un peu de chaleur. Le sol sera plus souple pour faciliter la récolte des carottes, poireaux et autres radis d'hiver.

Et s'il vous plaît, éviter d'utiliser des morceaux de carton !  C'est moche et ça peut vous attirer des ennuis avec vos proches. Je le sais, j'ai failli divorcer l'hiver dernier à cause de ça...

Heureusement, sur les parcelles déjà récoltées, j'avais semé de "l'engrais vert" à la fin de l'été (moutarde, trèfle, phacélie). Ces plantes ont bien poussé. Le feuillage va protéger la terre des pluies battantes. Les racines vont décompacter le sol et fixer l'azote, un élément nutritif indispensable pour les légumes.
 
Phacélie, moutarde, trèfle : ces plantes sont considérées comme des engrais verts par les jardiniers.
Phacélie, moutarde, trèfle : ces plantes sont considérées comme des engrais verts par les jardiniers. © R. Advocat


Préparer le potager du printemps


Pendant des années, l'hiver était pour moi la période de repos complet. Pas question de jardiner. On est mieux au chaud, chez soi. Et puis, sur les conseils de certaines revues ou sites internet comme Rustica, ou les 4 saisons du jardinage, plus orienté vers le bio et la permaculture, je me suis lancé.

J'ai planté  de l'ail et de l'échalotte. Et ça a marché. D'ailleurs, c'est une des rares belles réussites de cette année 2020, la peste soit de la sécheresse...

Certains vous diront qu'il faudrait aussi bêcher. Pas moi. La flemme. Et aussi le constat que le jardin se porte très bien sans ! Je verrai au printemps s'il est nécessaire de décompacter le sol avec la grelinette, une fourche-bêche. A présent, c'est l'heure de la sieste du début d'après-midi.
 

via GIPHY

 


Les fleurs du jardin

Novembre est le mois idéal pour préparer les floraisons printanières. Quelques bulbes de tulipes par ici, des  crocus dans la pelouse. C'est fait, étape suivante !
 

via GIPHY


Les arbres et le verger

J'en connais qui ont détourné le célèbre adage "à la sainte Catherine (le 25 novembre), tout arbre prend racine". Ils affirment "à la sainte Catherine, tous les ânes jardinent". Ce n'est pas sympa pour nous, jardiniers amateurs,  qui prenont d'assaut les jardineries ces jours-ci. Enfin, en temps normal, hors confinement.

Mais l'adage détourné n'est pas tout à fait faux. En réalité, le mois de novembre ouvre la période favorable aux plantations d'arbres, surtout à racines nues, jusqu'au mois de février environ. A condition d'avoir creusé des trous assez profonds avant que le sol ne gèle.

Il reste à enlever les quelques fruits momifiés et les feuilles malades des arbres. Cette précaution limitera le développement de maladies et parasites à la belle saison. Etape suivante !
 

Sur le balcon ou la terrasse

C'est beau les plantes et arbres en pots, ainsi que les bonsais, là sur la terrasse. Mais il va falloir rentrer au chaud ceux qui ne supportent pas le froid. Quant aux autres, un voile d'hivernage ou même une couverture autour du pot fera l'affaire. Oui je sais, question esthétique, il faudra repasser.

Dernier détail : ne faites pas la même erreur que moi. Un arbre en pot a besoin d'être arrosé, s'il ne pleut pas, même en hiver. Pour éviter de le transformer en nature morte et déshydratée.
 

via GIPHY



Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais il n'y a pas eu besoin d'attestation de sortie pour une promenade dans le monde du jardinage. Et peu importe la durée de la sortie !
Un dernier conseil pour finir. Je vous invite à découvrir les vidéos d'un jardinier alsacien à nul autre pareil. Il prend le temps de faire partager sa passion des jardinage sur un ton... paresseux :
 
Le potager du paresseux






 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jardinage loisirs sorties et loisirs