Cet article date de plus de 3 ans

Jean d'Ormesson : l'écrivain a lu ses premiers livres au château de Saint-Fargeau dans l'Yonne

Jean d'Ormesson est décédé dans la nuit de lundi à mardi. Celui pour qui "la vie est belle parce que nous mourrons" a passé une partie de son enfance dans l'Yonne. C'est au château de Saint-Fargeau qu'il a lu ses premiers livres.
Pour l'écrivain, c'était le seul endroit avec lequel il avait vraiment un lien. Jean d'Ormesson a passé son enfance dans l'Yonne au château de Saint-Fargeau. Ce fils de diplomate passait la majeure partie de sa vie à faire des allers et retours entre la France et l'étranger. Ce château avait donc pour lui une importance toute particulière.

Cet endroit a joué un rôle énorme dans ma vie. J'appartiens à une famille de diplomate, je vivais beaucoup à l'étranger. Le seul endroit avec lequel j'ai vraiment eu des liens, c'est ici. J'y passais mes étés, mes vacances. C'est là que j'ai commencé à lire. Une partie de moi-même restera toujours attachée à cet endroit.

Le château de Saint-Fargeau a été racheté à la famille d'Ormesson en 1979.

Jean D'Ormesson... nu à Dijon

L'écrivain a décidément vécu de sacrées péripéties en Bourgogne. Dans son livre Je dirai malgré tout, que cette vie fut belle, il écrit comment en 1944 il s'est retrouvé nu dans le train. "On m'a jeté à la gare de Lyon, on m'a déshabillé entièrement, on m'a roulé dans une couverture puis on m'a jeté dans le train en train de partir, en reprenant la couverture. Je ne pouvais plus sauter. J'étais tout nu. Je me suis mis dans les toilettes, les gens frappaient. Un contrôleur a ouvert avec sa clé. Surpris, il m'a prêté sa casquette. Le train allait directement à Dijon, où je suis sorti tout nu avec comme feuille de vigne la casquette du contrôleur pour me protéger." a-t-il raconté au micro de Frédéric Taddeï.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littérature culture décès