Journée mondiale de la maladie d'Alzheimer : un guide pour mieux comprendre la maladie

La maladie touche une femme sur quatre âgée de plus de 85 ans en Bourgogne / © FTV
La maladie touche une femme sur quatre âgée de plus de 85 ans en Bourgogne / © FTV

A l'occasion de la Journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, qui a lieu lundi 21 septembre 2015, un guide a été publié à l'attention des familles, afin de les informer sur la maladie, son évolution et les moyens de traitement

Par F.L.

Un plan contre la maladie

Avec une femme sur quatre et un homme sur cinq touchés par la maladie d’Alzheimer à partir de 85 ans, la Bourgogne a pris toute sa part à la mise en oeuvre du plan national pour relever ce véritable défi de société.
Le Plan national Alzheimer 2008-2012 comporte 44 mesures articulées autour de trois axes forts :
 – La santé : améliorer la qualité de vie des malades et des aidants.
Les mesures 1 à 20 visent à mettre en place des structures de diagnostic, d’accueil et de traitement répondant aux besoins de la population, des formations et des aides aux aidants adaptées.
 – La recherche : mieux connaître la maladie pour agir.
Les mesures 21 à 34 incitent à développer les postes de recherche clinique, soutenir les groupes de recherche, mettre en place des études et suivis de cohortes ainsi que le suivi épidémiologique.
 – La solidarité : se mobiliser pour un enjeu de société.
Les mesures 35 à 44 invitent à partager les expériences dans le domaine de la recherche et de la prise en charge.

La Bourgogne est bien dotée

PRISE EN CHARGE
  • Les Maisons pour l’Autonomie et l’Intégration des malades atteints d’Alzheimer (MAIA) coordonnent les dispositifs d’accompagnement et de prise en charge et proposent un soutien aux familles.
La Bourgogne dispose de 6 dispositifs MAIA :
- Dans l’Yonne, 2 sont portés par le conseil général. Ils ont une dimension départementale.
- En Saône-et-Loire, 2 sont portés par le conseil général et ont également une couverture départementale.
- En Côte-d’Or, les 2 dispositifs MAIA sont portés respectivement par la FEDOSAD (pour l’agglomération dijonnaise) et le Réseau de santé de la Haute Côte d’Or.

  • 14 équipes spécialisées Alzheimer au sein des SSIAD (services de soins infirmiers à domicile) sont autorisées et opérationnelles. 
    Leur objectif est la mobilisation des capacités restantes ou ignorées pour améliorer l’autonomie dans les activités de la vie courante, adapter l’environnement du patient.
  •  450 places d’accueil de jour autorisées, réparties sur 63 établissements ou structures

Un accueil de jour itinérant est également proposé par la Fedosad en zone rurale et un autre est en projet sur 4 cantons ruraux dans l’ouest de l’Yonne (Bléneau, Toucy, Saint-Fargeau et Charny).
  • 30 PASA (Pôles d’Activités et de Soins Adaptés) ouverts. Ces structures accueillent des patients atteints de troubles légers du comportement au sein des EHPAD. D’autres pôles sont labellisés et ouvriront progressivement sur 2013.
  • 4 UHR (Unités d’Hébergement Renforcé) ouvertes au centre hospitalier (CH) de Montceau-les-Mines, à la maison départementale de retraite d’Auxerre, au CH de l’Agglomération Nivernaise, à l’EHPAD « Residalya » à Dijon. Deux autres sont labellisées mais en cours de travaux avant ouverture. Ces structures accueillent des patients présentant un stade souvent avancé de la maladie s’accompagnant de troubles sévères du comportement ne permettant pas une prise en charge dans une autre structure.
  • 1 unité cognitivo-comportementale (UCC) au CH de Sens. Ces unités reconnues au sein de services de soins de suite et de réadaptation prennent en charge les troubles du comportement récents à tout moment du parcours. 
    Deux autres ont été pré-labellisées en 2010 et 2011 respectivement à la clinique Bénigne-Joly de Talant et au CH de l’agglomération de Nevers, dans le cadre de la mise en place d’une filière complète de prise en charge des patients atteints de démence ou de la maladie d’Alzheimer. Elles ouvriront au cours du dernier trimestre 2013.

Le guide proposé aux familles par Retraite Plus

C'est un document de 56 pages, qui permet aux familles de mieux comprendre la maladie, et donne aussi quelques explications sur les traitements et la recherche en cours.


L'association France Alzheimer fédère toutes les associations et les actions de la journée mondiale du 21 septembre

http://journeemondiale.francealzheimer.org/

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus