Jura : un ballon lâché dans le ciel retrouve, 17 ans après, la petite fille qui l’avait lancé

Comme un boomerang surgi du passé. Ce ballon a été retrouvé par un passionné de… morilles sur la petite commune de Dramelay (Jura). Mélinda Lo Bartolo avait 6 ans quand elle a lâché ce ballon avec son école.

L'étiquette retrouvée qui se trouvait dans le ballon lâché il y a 17 ans dans le Jura. Mélinda et son école de Perrigny ont célébré en 2004 le jumelage avec une commune en Allemagne.
L'étiquette retrouvée qui se trouvait dans le ballon lâché il y a 17 ans dans le Jura. Mélinda et son école de Perrigny ont célébré en 2004 le jumelage avec une commune en Allemagne. © Philippe Trias - maxPPP

Comme quoi la passion des morilles mène à tout. Philippe est maire de Dramelay, une commune de 32 habitants entre Lons-le-Saunier et Bourg-en-Bresse. Les morilles, ça le connaît. Il scrute chaque année les tâches de morilles dans l’espoir d’une belle cueillette. “J’ai trouvé ce jour-là, le 26 avril, un papier bleu, avec une ficelle au bord d’un chemin. J’ai vu que le texte était lisible. J’ai cru que ce ballon avait été envoyé par une petite fille” raconte-t-il.

L’ancien instituteur se met alors en quête de retrouver l’expéditeur. Il y a sur le papier qui était bien protégé par du plastique un nom, un prénom, une adresse dans la commune de Perrigny. L’amateur de champignons poursuit son enquête et cherche dans les pages jaunes. Rien. Le maire tente d’appeler un autre numéro et finit par tomber sur la maman de la petite Mélinda qui avait depuis déménagé plusieurs fois.

Mélinda Lo Bartolo et ses parents, surpris de retrouver 17 ans après la trace d'un ballon lâché un jour d'enfance...
Mélinda Lo Bartolo et ses parents, surpris de retrouver 17 ans après la trace d'un ballon lâché un jour d'enfance... © Philippe Trias - maxPPP


“Un jour, un monsieur m’appelle et il me dit « bonjour, vous êtes bien M. et Mme Lo Bartolo, je me présente, j’ai retrouvé un petit mot, il n’y a pas de date inscrite, avec un ballon dégonflé dans une forêt près de chez moi avec le nom de Mélinda Lo Bartolo à Perrigny. Est-ce bien chez vous ? » raconte Josy Lo Bartolo, la maman.

Le morilleur a téléphoné au bon endroit !


Mélinda avait 6 ans en 2004, elle était scolarisée en classe de CP à l’école primaire de Perrigny. C’est lors d’une fête de jumelage entre la commune de Perrigny dans le Jura et la ville allemande de Bohlsbach que la fillette lâche ce ballon. ll a terminé sa course finalement à une trentaine de kilomètres.

Le maire était très étonné au téléphone quand je lui ai appris que Mélinda avait 22 ans ! Il pensait retrouver une petite fille, mais non !.

Josy Lo Bartolo

Mélinda Lo Bartolo a retrouvé 17 ans après ce qu'était devenu son ballon lâché dans le ciel avec un message de paix.
Mélinda Lo Bartolo a retrouvé 17 ans après ce qu'était devenu son ballon lâché dans le ciel avec un message de paix. © Philippe Trias - maxPPP

Mélinda, elle non plus n’en revient pas. Ses souvenirs de ce moment sont bien flous. La famille fouille dans les albums photos et retrouve des clichés de ce jour d'enfance. “Je ne me rappelais pas du lâcher de ballon, mais juste d’un moment où il y avait eu du monde dans notre commune, avec des personnes allemandes venue à l’occasion de ce jumelage” dit-elle.

Ça m’a replongé dans les souvenirs, c’est drôle de retrouver l’écriture de mon enfance sur cette étiquette.

Mélinda


Sur le petit papier qui a résisté aux traces du temps et à la météo, trois mots qui ont beaucoup d’importance pour la famille Lo Bartolo « paix-joie et justice ». Trois petits mots qui, selon Josy Lo Bartolo, « il convient de mettre en avant dans le monde dans lequel on vit aujourd’hui. »

"Des ballons, j’en trouve régulièrement sur la commune"


Le maire de Dramelay situé dans le secteur de la Petite Montagne du Jura, n’a pas été étonné plus que cela de la découverte. “On en trouve souvent des ballons ici, notre commune est en hauteur, parfois ces ballons viennent d’Allemagne, lâchés à l’occasion de mariages” raconte-t-il. Après son appel téléphonique, l’homme a posté aussitôt sa trouvaille à Mélinda, devenue grande. L’étiquette prendra place désormais dans ses souvenirs. Les coups de fil de la presse locale aussi !


Et pour l’élu qui a réveillé par hasard ce moment du passé, pas question de préciser aux curieux, l’endroit précis où il a fait sa découverte, lance-t-il en souriant !. “C’est une tâche de morilles que je fais, tous les ans” dit-il. Des morilles, il en a trouvé ce jour-là aussi, même si la saison n’est pas exceptionnelle !

© Vanessa MEYER - maxPPP

 

Des lâchers de ballons nocifs pour l’environnement

Dans le monde, des millions de ballons sont lancés dans le ciel à l’occasion d’anniversaires, mariages, fêtes ou événements. Des ballons jugés polluants et dangereux pour la faune par l’association Balloonsblow qui milite et sensibilise contre ces lâchers. Ces ballons finissent toujours par retomber au sol ou en mer. Des oiseaux, des baleines, des tortues de mer, des et autres animaux sauvages et domestiques ont été tués par des ballons. Lorsqu'un animal avale un ballon, celui ci peut bloquer le transit intestinal, entraînant la famine. Rubans et ficelles peuvent causer des étranglements. Certaines communes ou États américains ont interdit ces lâchers de ballons.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite environnement éducation société