CARTE. Ces 10 petits villages de Franche-Comté qui valent le détour

La Franche-Comté compte parmi ses communes, quelques plus beaux villages de France, tels Pesmes, Lods ou Château-Chalon. Mais, connaissez-vous ces autres petits villages qui n’ont pas à rougir face à la renommée de leurs voisins ? Ils offrent également, pour le plaisir des yeux, un charmant patrimoine à découvrir au détour d’une de vos excursions lors d’un week-end ou de vos vacances. On vous en a sélectionné 10.

La Frasnée (Jura)

Si vous aimez le calme et les beaux sites naturels, la Frasnée devrait vous ravir. Ce petit village de bout du monde est situé à 6 km de Clairvaux-les-Lacs et n’a que 39 âmes. Il est inscrit à l’inventaire des sites pittoresques du Jura.
Tout son charme réside dans sa topographie. Il est niché dans une reculée, c'est-à-dire le fond d’une vallée jurassienne en cul-de-sac. Il est entouré de falaises, forêts et prairies. Pour découvrir le patrimoine de la commune, sa chapelle, son lavoir, sa fontaine, vous emprunterez le petit pont passant sur le Drouvenant. L’église a été construite au 19è siècle et restaurée en 2008.
En suivant la rivière qui traverse le village, vous tomberez sur une très jolie cascade aux creux de la Frasnée. La balade est accessible même pour des familles avec jeunes enfants.

Arlay (Jura)

Parmi les villages de vignerons du Jura, on peut découvrir Arlay situé à 12 km au nord de Lons-le-Saunier et à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Poligny. Le village est composé de sept hameaux répartis le long de la rivière de la Seille.

Les amateurs de vins typiques du Jura connaissent cette commune comme la capitale du vin de paille. On y fête d’ailleurs chaque début d’année « la pressée du vin de paille ».

Mais, saviez-vous que le village possède également un joli patrimoine architectural ? Avec ses 25 monuments classés Monuments historiques, le bourg fait d’ailleurs partie des petites cités de caractères de Bourgogne-Franche-Comté.

En empruntant la route qui vient de Quintigny, vous pourrez notamment découvrir les ruines de la forteresse médiévale abandonnée au 17ᵉ siècle et les remparts du premier bourg médiéval, situés en haut d’une colline, dominant le village d’Arlay et les coteaux de vignes. Vous passerez aussi devant un magnifique château médiéval de Proby (propriété privée).
En entrant dans la commune, vous pourrez vous arrêter visiter l’imposant château d'Arlay construit au 18ᵉ siècle et son jardin remarquable classé Monument Historique de huit hectares.
En vous dirigeant vers le Vieux-Bourg, vous passerez devant cette magnifique propriété du 16ᵉ siècle : la Chevance d’Or, ses quatre grandes tours carrées aux toits aigus, sa croix de pierre. En continuant votre route, vous pourrez vous arrêter sur une place ombragée, près d’une des 23 fontaines de la commune, tout en admirant le très beau clocher comtois de l’église St-Vincent. Arlay, c’est aussi, des ponts, des moulins, une mairie-école du 19ᵉ…

Et si vous voulez casse-croûter, en empruntant la rue Abry d’Arcier, vous tomberez sur une aire de pique-nique au bord de la rivière de La Seille.
La commune d’Arlay vous propose un circuit pour découvrir toutes ses richesses architecturales.

Saint-Lothain (Jura)

Comme toutes les régions viticoles, le Jura, reconnu pour ses vins jaunes ou de paille, regorge de petits villages vignerons parfois méconnus. Parmi eux, St-Lothain, située entre Poligny (à 7 km) et Lons-le-Saunier (à 25 km).
De son passé, le village conserve un riche patrimoine religieux : la commune fut baptisée du nom du moine Saint-Lautein. Il fonde au VIe siècle un monastère où il sera inhumé dans un sarcophage visible aujourd’hui dans la crypte de l’église construite entre le IXe et XIIe siècle. Le site est membre de la fédération européenne des Sites Clunisiens.

L'église est perchée tout en haut du village. Le cimetière qui la jouxte offre une belle vue sur la campagne environnante.

L’attrait de ce village est également ses 19 fontaines : 18 sont encore visibles aujourd’hui et seulement deux sont encore alimentées en eau de source, la Fontaine de Fontabé et la fontaine du Chalet.
Idée de circuit historique de la ville sur le site de cœur du Jura.

À noter que l'inventeur des allumettes phosphoriques, Charles Sauria était médecin-agronome à Saint-Lothain. Une des rues du village porte son nom.

Amondans (Doubs) et Malans (Doubs)

Si vous aimez les villages aux multiples maisons en pierre, nous vous proposons de découvrir deux jolis villages distants de 4 km.
Pour les rejoindre, vous emprunterez la jolie route touristique qui relie Cléron à Quingey. Elle est jonchée de quelques belvédères offrant des vues plongeantes sur le ruisseau d’Amondans (belvédère de la Gouille Noire), sur un méandre de la Loue (belvédère de la Piquette) ou sur la vallée du Lison (belvédère du Moulin Sapin).  

Amondans se situe à 30 km au sud de Besançon dans le pays de la Loue.
On peut y voir un château du XVIe et XVIIe siècle construit par la famille de Montrichard, mais également un château du début du XIXe siècle.
L’église Immaculée Conception date de 1805. À la même époque, fut édifiée près de l’église la mairie-presbytère en moellon et calcaire de taille.
Une fontaine lavoir – abreuvoir couverte a été construite à la sortie du village, direction Malans en 1850. Elle a été dessinée par l’architecte Victor Baille. Dans cette même direction, un sentier vous mènera aux cascades de L’Adhuy et la Gouille Noire. 

Malans est un charmant village où nombreuses sont les fermes et maisons en pierre, joliment restaurées. Vous pourrez aussi découvrir l’église Saint-Etienne datant du XIIIe siècle. Son architecture a été depuis maintes fois remaniée.

Vous remarquerez près de l’église une fontaine-lavoir hexagonale. Et sur la grande place du village, une fontaine lavoir avec son abreuvoir périphérique, restauré en 2018.

Saint-Julien-les-Montbéliard (Doubs)

Saint-Julien-les-Montbéliard est une commune située à 8 km à l’ouest de Montbéliard. L'ensemble du village, typique du pays de Montbéliard, est inscrit sur l’inventaire des sites classés du Département du Doubs.
Si la commune ne conserve plus de bâtiment de l’époque médiévale, il reste de très belles demeures, dont la plus ancienne date de 1715 (le linteau e la porte faisant foi). En se promenant dans le village, on pourra admirer la Fontaine-Lavoir à colonnes du XVIIIe, une ancienne perception (1624) dont l’écusson a été martelé à la Révolution, l’ancien presbytère (1675), le bâtiment communal (1879). Mais, parmi le patrimoine architectural, il y a surtout le temple (1744) situé sur la colline du Mont et entouré de sobres tombes protestantes.
La commune est également bordée par de magnifiques plans d’eau, les étangs du Prince qui attirent randonneurs et cyclistes.
Vous serez de plus charmés par le fleurissement du village qui met en valeur tout ce patrimoine. Les bénévoles ont permis à leur village de remporter plusieurs fois le 1ᵉʳ prix du concours départemental des villages fleuris, allant jusqu’à obtenir une 4ᵉ fleur en 2010 avant de décider de se retirer de ce concours en 2018. 

Vandoncourt (Doubs)

Vandoncourt est un village du pays de Montbéliard. Parmi ses attraits, on peut découvrir son temple, son verger–école, son belvédère, le pont Sarrazin et la Damassine.
Le temple date de 1769. Son clocher carré porte deux grosses cloches du 19e siècle et un cadran solaire récent. Il est classé à l'inventaire du Patrimoine historique. Il s'agit de l'un des rares temples édifiés en France après la Révocation de l'Edit de Nantes en 1685.
Côté historique, on peut également admirer au village une maison forte de 1574 et ses granges hautes.
Si vous préférez les sites naturels, vous pourrez vous promener jusqu’au pont Sarrazin, une arche naturelle calcaire située en pleine forêt de hêtres et de charmes.
Du haut du belvédère du village, vous pourrez profiter d’une belle vue sur le Lomont et tout le pays de Montbéliard ainsi que d'une table d’orientation.
Autre particularité de cette commune, la Damassine, maison des vergers, du paysage rural et de l'énergie, le plus grand bâtiment public de France construit en paille et en terre. Elle propose des salles d'expositions et d'activités, un pressoir, une cuisine pédagogique, une miellerie.
Vandoncourt bénéficie d'un environnement privilégié avec plus de 5 000 arbres fruitiers.

Pays de Montbéliard Tourisme vous présente tout cela en vidéo :

Marnay (Haute-Saône)

Marnay est une petite commune de Haute-Saône de 1500 habitants se situant à 26 km de Besançon dans la basse vallée de l’Ognon. De son passé historique, le village conserve de magnifiques édifices. En vous promenant au cœur de la cité, vous pourrez admirer l’Hôtel de Santans et sa façade de style Renaissance, qui abrite aujourd’hui l’Hôtel de ville. Vous découvrirez l’église Saint-Symphorien qui renferme une magnifique pietà sculptée dans les ateliers de Brou, le tableau de la Vierge du Rosaire, début XVIIe siècle par l'école d'Holbein. L’abside est ornée de grandes fenêtres de style gothique flamboyant avec des vitraux des XIVe et XVe siècles.

Marnay est un bourg fortifié dont on peut voir encore quelques vestiges de remparts. Sur le site de l’ancien château féodal, construit sur un éperon rocheux au XIIe siècle, on peut remarquer une tour polygonale avec un escalier à vis sur cour et la tour carrée sur la rivière.
Vous pouvez déambuler dans les petites rues et passages couverts pour découvrir les différentes architectures, témoins de l’époque ou de l’activité des lieux. En empruntant les rues Bizot et Gambetta, vous découvrirez de belles demeures comme la ferme Chapuis, l'ancien Hôtel des princes de Montbarrey ou la ferme Bouchaton (architectures des 18ᵉ et 19ᵉ).
L’ancien couvent des Carmes datant du 17ᵉ siècle est devenu aujourd’hui une école et salle polyvalente. 

L’office de tourisme vous propose un plan cavalier pour vous promener.


La cité construite au bord de la rivière de l’Ognon possédait plusieurs moulins à grains. On peut voir les vestiges de l’un d’eux au pied du château.
Et si vous aimez le charme de l’eau, vous pouvez profiter en aval de ce moulin, d’un plan d’eau de 20 ha, avec ses paysages d’îles et barrages, sa faune, mais aussi, toutes sortes d’activités de loisirs.
Pour toutes ces raisons, Marnay fait partie des petites cités de caractères de Bourgogne-Franche-Comté.

Frasne-le-Château (Haute-Saône)

Si vous avez prévu de visiter les deux petites cités de caractères Gy et Bucey-les Gy, n’hésitez pas à prolonger votre route de quelques kilomètres en direction de Vesoul jusqu’à Frasne-le-Château. Ce petit village présente quelques jolis édifices à admirer.

Tout d’abord son château qui a donné le nom à la commune, appelé aussi château des Sires d'Oiselay. Sa poterne date du XVe siècle et sa façade nord du XVIe. Mais l’été, sa visite n’est possible que pour quelques chanceux : seulement deux dates sont prévues en juillet et sur réservation.

Vous pourrez ensuite contempler une très belle maison de maître, le château Mugnier, édifié en 1774 et aujourd’hui classé aux Monuments Historiques.

La commune a conservé d’anciennes demeures, l’une sur la route d’Etrelles, datant du XVIe siècle et d’autres du XVIIIe siècle au centre du village.

Vous apprécierez également la très belle Grande Fontaine-lavoir du XIXe siècle (1830), classée aux Monument Historiques pour ses pavages extérieurs.

L’édifice est composé en trois parties toutes reliées : un puisard octogonal, un abreuvoir en forme de canal et un lavoir rectangulaire recouvert d’une halle, supportée par 10 piliers en pierre.

Vous pouvez finir la visite du bourg par l’église Saint-Antoine reconstruite au XVIIIe siècle. Elle abrite notamment une Vierge de Pitié en marbre.

Réchésy (Territoire de Belfort)

Ce petit village frontalier est à une trentaine de kilomètres au sud de Belfort, proche de la frontière suisse et du département du Haut-Rhin. C’est le village du Territoire le plus éloigné de Belfort.
On peut reconnaître l’influence de l’Alsace dans l’architecture des maisons rurales en briques, ou plus rarement en torchis. Le village comprend également une majorité de maisons à colombage et est traversé par la rivière de la Vendeline.
Vous découvrirez dans ce bourg, son église St-Jean-Baptiste du 19ᵉ siècle et son clocher perché à 55 mètres de haut. À l’intérieur, on peut admirer l’orgue Verschneider de 1865, classé Monument historique. Au cimetière, la chapelle du 17ᵉ siècle abrite un autel et un retable baroque.
Si vous aimez l’Histoire, vous irez voir la Borne des trois Puissances. Pendant 44 ans, elle a symbolisé la frontière avec l’empire allemand (qui avait annexé l’Alsace) et la France.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité