Dole : la colère gronde à l'hôpital

© M.Gerbeaud
© M.Gerbeaud

La CGT et CFDT appellaient ce jeudi 14 juin à envahir le conseil de surveillance du centre hospitalier de Dole dans le Jura. Les soins intensifs en cardiologie ont fermé mi-mai. 

Par Sophie Courageot


Les raisons de la colère sont multiples. Après l'hôpital de Saint-Claude dans le Jura où la maternité a fermé, c'est au tour des personnels du centre hospitalier de Dole d'être inquiets.

La CGT estime que les atttaques s'accélèrent contre cet hôpital de proximité. Les soins intensifs de cardiologie ont fermé  mi-mai . Suite au départ de plusieurs praticiens, le centre hospitalier Louis-Pasteur annoncait ne plus avoir l'effectif suffisant pour assurer la présence d'un cardiologue 24h / 24.

La réouverture de ces soins intensifs en cardiologie est compromise estime le syndicat CGT. 

Fermetures de lits, suppressions de postes, réorganisation de services, non titularisation des CDD, non financement d'une deuxième équipe de SMUR la journée, la coupe est pleine.


 

Sur le même sujet

Littérature jeunesse : et si vous appreniez à compter à vos enfants ?

Les + Lus