Stations de ski : le parking français des Dappes rouvre sur décision de justice, les Suisses obtiennent gain de cause

Publié le Mis à jour le
Écrit par Johanna Albrecht
Massif du Jura sous la neige
Massif du Jura sous la neige © France Télévisions / Clémence Baverel

Ce lundi 1er février, le tribunal administratif de Besançon a annulé l'arrêté du préfet du Jura qui interdisait l'accès et le stationnement sur le parking des Dappes qui dessert les remontées mécaniques suisses de la Dôle. Une réunion doit se tenir ce mardi soir.

 

 

L'accès au parking des Dappes dans le Jura n'est plus interdit. C'est en substance, la décision que le tribunal administratif de Besançon a pris, ce lundi 2 février. Ce parking, situé à  la frontière côté français, donne accès au télésiège du même nom, une remontée mécanique du domaine de ski suisse de la "Dôle". Or, si les stations de ski françaises se font peu à peu à l'idée d'une année blanche en raison des mesures sanitaires mises en place par le gouvernement français, en Suisse, elles sont toujours ouvertes

 

 

La décision du préfet du Jura, d'abord prise le 29 décembre, et prolongée à deux reprises, fermait cet accès français au domaine suisse Télé-Dôle, aux skieurs quelle que soit leur nationalité ou leur lieu de vacances.. Une situation qui avait sucisté l'incompréhension côté suisse, notamment auprès de la région de Nyon qui gère le domaine : "On ne comprend pas qu'une autorité française décide que les Suisses ne peuvent pas skier sur leur territoire" s'était agacé Gérard Produit, responsable du Tourisme. Le 22 janvier, deux jours après la nouvelle prolongation de l'arrêté, la société Télé-Dôle a donc déposé une procédure en référé au tribunal administratif, pour demander son annulation le plus rapidement possible. 

Plusieurs élements auraient motivé cette décision du juge administratif, dont notamment la nature des activités permises par l'accès au parking, le ski, et les mesures sanitaires prises par la station, qui n'induiraient pas de contact direct ou manuporté entre les personnes, l'absence de tout espace confiné, la proportion de Suisses parmi les skieurs et l'âge moyen des personnes qui pratiquent ce sport. 

le juge des référés n’estime pas que la fréquentation potentielle du parking dit « des Dappes » par un public ayant vocation à fréquenter les remontées mécaniques et les pistes de ski du massif de la Dôle serait actuellement de nature à augmenter de manière significative la circulation du virus Covid 19 dans le département du Jura

Référé du tribunal administratif de Besançon du 1er février 2021

Du côté des pistes françaises, la nouvelle ne surprend pas. Nolwenn Marchand, maire de Prémanon et président de la communauté de communes des Rousses, dont la station de ski est à moins de cinq minutes en voiture du télésiège des Dappes, reconnaît qu'il n'est pas vraiment surpris "avec toutes les précautions qui ont été prises" par le domaine skiable, et compte tenu que son activité est en Suisse. "J’espère qu’on va trouver une solution qui soit à la fois satisfaisante pour la population", explique-t-il, "et cadrée au niveau réglementaire et prudente au niveau sanitaire".

Une réunion doit se dérouler ce mardi en fin d'après-midi avec la présence de plusieurs acteurs concernés par la décision. La préfecture du Jura et le domaine de la Dôle seront notamment présents. Ils devraient s'accorder sur d'éventuelles mesures sanitaires à prendre. Et si, techniquement, pour l'instant les voyageurs français qui veulent se rendre en Suisse, hors travailleurs frontaliers et habitants de la zone frontalière, doivent fournir à leur retour un test PCR positif de moins de 72 heures, rien ne dit qu'il s'imposera à d'éventuels touristes skieurs français : en effet, la décision qui instaure ces nouvelles restrictions ne mentionne que les voyageurs qui rentre "en France, par la route, le train, l’avion ou par bateau"... et pas ceux qui le feraient en ski ou à pied. Télé-Dôle annonçait en milieu d'après-midi vouloir "permettre que les skieurs domiciliés en Suisse puissent accéder à la partie suisse du domaine", rappelant que "que la Suisse considère le ski comme une activité de plein air utile à diminuer les rassemblements inopportuns dans des lieux clos".


 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.