• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Le musher Daniel Juillaguet à la recherche de financements pour participer à la Yukon Quest

Daniel Juillaguet dispute tous les hivers la course de la grande odyssée dans les Alpes / © maxppp
Daniel Juillaguet dispute tous les hivers la course de la grande odyssée dans les Alpes / © maxppp

Le Jurassien Daniel Juillaguet ambitionne de participer à la Yukon Quest en 2021, l'une des plus grandes courses de musher au monde. 

Par TMD

Daniel Juillaguet s'est lancé le plus grand défi de sa carrière : participer à la Yukon Quest, dans deux ans. Cette course représente pour lui "un sommet. C'est un peu comme l'Evrest pour un alpiniste. C'est un objectif depuis toujours. C'est une course qui est engagée. Il faut être préparé. Elle demande plusieurs années d'investissement. On ne peut pas faire ça du jour au lendemain, il faut former des chiens. Il faut s'aguerrir, car il y a des températures vraiment extrêmes. C'est quelque chose qui fait rêver, parce que ce sont de grands espaces."

Avec ses chiens, il s'entraîne tout au long de l'année entre le Jura et Vilhelmina (Suède). Aujourd'hui, il a lancé une cagnotte pour réunir 90 000€ en deux ans, afin de participer à la course de ses rêves. "Jusque-là, durant ma carrière, ce n'était pas des budgets du même type. J'étais financé par des petits sponsorings. On n'arrivait jamais à des sommes comme ça. Il faut traverser l'Altantique, il y a des longs voyages en avion donc il y a besoin d'un gros budget pour les transports.
 
 

Une épopée de 1600 kilomètres

La course en elle-même lui revient à 70 000€. "Il faut partir avec plusieurs personnes pour faire voyager les chiens. Il faut me suivre avec un véhicule car je peux être amené à laisser des chiens blessés sur les checkpoints. Il faut arriver avant sur place, louer une maison, acheminer de la nourriture... C'est le budget moyen.

La Yukon Quest est une épopée de 1 000 miles (1600 kilomètres) prenant place entre Whitehorse (Canada) et Fairbanks (Alaska). Les mushers et leur attelage ont 14 jours maximum pour terminer cette course en se confrontant à des températures avoisinant les -30°C. "Les premiers font ça en 9 jours. Les derniers en deux semaines. La plus grande course que j'ai faite, c'est 850 kilomètres. C'est faisable, mais le plus gros frein c'est l'argent. C'est ça qui bloque toute la préparation." Retrouvez sa cagnotte sur ce lien

Palmarès de Daniel Juillaguet

Participations aux plus grandes courses
  • Finnmarkslopet (Norvège)
  • Amundsen Race (Suède)
  • La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc (France)
  • Femundlopet (Norvège)

Podiums
  • Amundsen Race en 2018 et sur le podium des éditions de 2014, 2015 et 2017.
  • La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc en 2017 et 2018.

Sur le même sujet

Marche contre l'homophobie à Besançon

Les + Lus