Saint-Claude : "Si MBF coule, c'est la ville qui coule !" dit Jean-louis Millet, le maire de la ville

Nouvelle mobilisation ce samedi 17 avril pour  l’entreprise MBF Aluminium qui est menacée de fermeture. Ses 280 salariés sont inquiets et avec eux tout le tissu économique de la capitale du Haut-Jura, qui a déjà perdu de nombreux habitants ces 10 dernières années.

Manifestation ce samedi 17 avril 2021 des salariés de MBF Aluminium
Manifestation ce samedi 17 avril 2021 des salariés de MBF Aluminium © Anthony Capra France Télévisions

Saint-Claude a perdu 2000 habitants en 10 ans. Il ne reste que 9000 personnes. La faute à la désindustrialisation, les entreprises qui licencient ou qui ferment, les jeunes qui cherchent du travail ailleurs, les familles qui s'en vont, faute d'avenir.

MBF sera fixé sur son sort à la fin du mois, le 27 avril. Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste de la région Bourgogne - Franche-Comté, réunira une commission permanente exceptionnelle la veille pour voter une aide financière providentielle. Elle permettrait de payer les salaires d'avril et, peut-être, de donner un délai supplémentaire aux 3 repreneurs potentiels qui se sont fait connaître ces jours derniers.

En attendant, la ville de Saint-Claude s'est mobilisée ce samedi 17 avril. La manifestation a rassemblé des salariés de la fonderie et d'autres entreprises, des élus, des habitants de la région, au tyotal un milliers de personnes selon les organisateurs, 700 selon la gendarmerie. En signe de solidarité, les commerçants ont baissé leurs rideaux sur le parcours de la manifestation.  La mobilisation de la population est une "satisfaction", a souligné Nail Yalcin, porte-parole de l'intersyndicale (CGT, Sud Industrie, CFDT et FO) de MBF Aluminium.

"Si MBF coule, c'est la ville qui coule", a déclaré Jean-Louis Millet, le maire divers Droite de Saint-Claude. Le numéro un de la CGT, Philippe Martinez, a dénoncé sur place des "constructeurs automobiles qui profitent de la crise de la Covid pour délocaliser".

Si les salariés sont inquiets pour leur travail, commerçants et habitants, tous craignent la fermeture de cette usine, qui serait comme un symbole supplémentaire de la lente agonie de la capitale du Haut-Jura.

 

Saint-Claude : la fermeture de MBF Aluminium pourrait fragiliser la ville et le Haut-Jura

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie entreprises social