Trains, Lego, flippers, petites voitures. Pour les collectionneurs et passionnés de jouets, c'est tous les jours Noël !

Le feuilleton de cette semaine se penche sur ces grands bambins qui ont parfois les cheveux blancs, et sur les joujoux qu'ils accumulent, qu'ils assemblent, qu'ils exposent et qu'ils assument surtout.

Episode 1 : les grands coffres à jouets

Ancien conservateur de musée, Bernard Goëtz, qui vit en Haute-Saône, possède l'une des plus importantes collections de jouets de Bourgogne-Franche-Comté. Glanés au fil du temps sur internet ou chez Emmaüs, ses automates, ses petites voitures, même un peu cabossés, sont parfois devenus très rares. Il est donc souvent sollicité pour des expositions. Le musée du jouet de Moirans-en-Montagne dans le Jura, est le plus beau coffre à jouets de la région avec 2.000 jouets exposés, mais 20.000 dans les réserves. Il présente d'actuellement quelques pièces de Bernard Goëtz dans le cadre d'une exposition consacrée au jouet sportif. Cette exposition a d'ailleurs été co-réalisée avec des universitaires. Le jouet, c'est du sérieux ! 

Episode 2 :  les AFOL  ça vous dit ?

Les AFOL, ce sont les "adultes fans de Lego" en français. Une communauté mondiale et associative qui voue une passion sans limites pour la petite brique danoise. En Franche-Comté, on peut régulièrement découvrir dans des expositions les créations étonnantes de Dominique Damerose et de l'association LUG'Est. Ses villes imaginaires ou plus récemment une maquette du siège de la ville de Dole au 17e siècle nécessitent à chaque fois des dizaines d'heures de travail. Il arrive que la firme Lego valide puis commercialise certaines créations de ces AFOL.

Episode 3 : le grand flip des années 80

À Luxeuil-les-Bains en Haute-Saône, Fabrice Beaulieu a fait le pari d'ouvrir une boutique dédiée aux jouets anciens. Ce collectionneur qui était auparavant cuisinier propose, souvent à petits prix d'ailleurs, un choix étonnant de jouets anciens. Il ne souhaitait pas, comme c'est souvent le cas, se consacrer à des jouets rares et chers. Chez lui, on peut donc trouver des belles voitures miniatures QUIRALU fabriquées à Luxeuil, mais aussi des consoles de jeux vintages ou des numéros de Pif Gadget. À Vesoul, Fabrice Marais et Alain Pradel ont réalisé un autre rêve : ouvrir le temps d'un été, une salle de jeux telle qu'il en existait dans les années 80. Ces passionnés possèdent une importante collection de flippers et de jeux d'arcade. Ces superbes machines, souvent malmenées d'ailleurs à l'époque par les joueurs, ont progressivement disparu des cafés avec l'apparition des consoles de jeux. Mais heureusement, les "Flips" ont de nouveau la côte auprès d'un public qui a la nostalgie des bistrots des années lycées.

Episode 4 : une collection d'émotions 

À Lons-le-Saunier dans le Jura, les passionnés de modélisme ferroviaire de Ledo-Rail cultivent leur différence avec leurs petits trains JOUEF. Pendant des décennies, cette marque a eté l'un des emblèmes du jouet jurassien et même français puisque son siège était à Champagnole . Hélas, si la marque existe toujours, les usines et les emplois ont disparu depuis longtemps dans le Jura. C'est aussi pour cela que nos "ferrovipathes" lédoniens entretiennent cette mémoire industrielle. Des trains qui ont toujours la cote lors des ventes aux enchères de jouets anciens. À Besançon, Maître Renoud-Grappin porte toujours un regard affectueux et étonné sur ces collectionneurs, qui n'hésitent pas à débourser des milliers d'euros pour une rarissime Dinky Toys.

Découvrir d'autres feuilletons de France 3 Bourgogne-Franche-Comté 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux musée culture le feuilleton