Jean Castex : "le Jura est un grand département industriel", le Premier ministre fait valoir les aides de l'État à la réindustrialisation

Publié le Mis à jour le

Le Premier ministre est venu présenter le dispositif "Choc industriel". Dans le cadre de "Territoires d'industrie", l'État financera 4,2 millions d'euros sur les 17 millions d'investissement que devraient faire les 10 entreprises lauréates du Haut-Jura.

C’est en connaisseur des métiers du bois que le Premier ministre Jean Castex a visité la scierie Grandpierre de Champagnole (Jura). Il l’a répété à l’envi, il fut par le passé manœuvre pour son beau-père menuisier ébéniste, auquel il a d’ailleurs envoyé une photo en direct de son portable. Comparant ainsi l’entreprise jurassienne florissante à la scierie publique de son canton d’origine dans les Pyrénées orientales, à 1500 mètres d’altitude, qui est « soutenue à bout de bras ». Guidée par la dirigeante des lieux, Marie Grandpierre, il s’est ainsi montré admiratif et curieux des grumes d’épicéas et de sapins découpées pour la charpente et autres pièces de construction.

Pour effectuer ce travail de débitage, une importante machine made in France est utilisée. Celle-ci sera bientôt renouvelée grâce à l’enveloppe allouée dans le cadre du plan Territoires d’industrie. Car ce sont bien les investissements de l’État que le premier Ministre est venu promouvoir. 10 entreprises du Haut-Jura, lauréates annoncées ce jour, vont recevoir un "choc industriel", un dispositif expérimental. Elles seront accompagnées à hauteur de 4,2 millions d’euros sur les 17 millions qu'elles doivent investir, pouvant générer jusqu'à 113 emplois.

10 entreprise lauréates de "Territoires d'industrie"

  • Scierie Grandpierre O Jura Bois – Champagnole
  • Jeantet Elastomères (production de pièces caoutchouc et élastomères) Saint-Claude
  • Medicos Chassal (plasturgie), Chassal-Molinges
  • Novassu (plasturgie), Chassal-Molinges
  • Curtil SA (mécanique de haute précision), Saint-Claude
  • Sesame (découpe et emboutissage), Saint-Claude
  • Morel (lunetterie), Morbier
  • Thierry SA (lunetterie), Morbier
  • Imagram Elixia (production de limonades), Champagnole
  • Snts/Kango (traitement de surfaces), Champagnole

Un soutien au Haut-Jura

Si le Haut-Jura a été retenu, comme onze autres territoires en France, pour bénéficier de cet accompagnement exceptionnel et sur mesure, ce "choc industriel", c'est qu'il a subi de nombreuses restructurations ces derniers mois. La fermeture de la fonderie MBF de Saint-Claude en juin dernier a marqué les esprits. 

"C’est l’automobile et les fonderies, le croisement redoutable entre nos industries et la transition écologique, pour passer du moteur thermique au moteur électrique", a commenté Jean Castex. "Même si l’entreprise est fermée, il est important pour les salariés que les opérations de reclassement soient faites et de trouver d’autres activités sur le territoire.»

Une réindustrialisation pour plus d'indépendance

« Le Jura est un grand département industriel, puisque 31 % des emplois y sont liés, a expliqué Jean Castex. (…) L’idée c’est de vous conserver, vous développer et de relocaliser. Et l’État est à vos côtés. 110 entreprises ont été aidées par le plan France relance et 3 800 apprentis, car pour faire tout cela, il faut du personnel nombreux et formé ».


Evoquant également la situation internationale et les problèmes à venir d’approvisionnement en énergie, le Premier ministre a souligné l’importance de l’indépendance et de la souveraineté, tant nationale qu’européenne. « Ce n’est pas seulement une question économique mais aussi politique, a-t-il expliqué. Que voulons- nous pour notre pays ? Il y a des efforts à faire en termes de compétitivité, valorisons le travail, ne le taxons pas trop. La France s’est remise à créer des emplois industriels, le cap est fixé. 18 000 emplois industriels ont été créés. On est loin des 50 000 emplois perdus en France en moyenne par an depuis 1980. Pas de satisfaction exagérée. Mais la tendance est claire et nous devons l’accentuer. »

Jean Castex a poursuivi sa visite dans le département par le Centre de formation des apprentis du Jura à Gevingey et  l'usine de jouets Smoby à Arinthod pour évoquer la relocalisation. L'entreprise ayant rapatrié une ligne de production d'Asie dans son berceau jurassien.